ch sign

Idées reçuesBat­tons-les en brèche!

Le lait et les produits laitiers font souvent l'objet de discussions critiques. Nombreuses sont les légendes qui circulent sur l'alimentation. Comment démêler le vrai du faux? Nous abordons les idées reçues les plus courantes.

Les réponses et les conseils de spé­cia­listes

Le lait est un aliment riche et varié pour le nourrisson et l'enfant, mais aussi pour l'adulte. La plus grande partie de la population digère sans problème les produits laitiers. Même si on ne digère pas bien le lactose, il n'est pas nécessaire de renoncer aux produits laitiers, puisque le plus souvent, seul le lait provoque des troubles. Les laitages fermentés comme le yogourt sont en général bien tolérés. Les fromages affinés ne contiennent plus de lactose et peuvent être consommés sans problème. Il ne faudrait en aucun cas renoncer aux produits laitiers, car ils sont riches en nutriments variés.

Plus d'informations à ce sujet:

Le saviez-vous?
Oui
70%
Non
30%

Une alimentation variée est la base d'une alimentation saine. Le lait en fait partie: il fournit presque tous les nutriments en quantité et dans les proportions optimales, ce qui favorise le développement de la masse osseuse et musculaire. C'est une boisson de récupération pour les sportifs et il a des effets bénéfiques sur des maladies de civilisation. Voilà pourquoi le lait est un superaliment. On trouve bien d'autres superaliments dans notre pays: mûres, poires, betteraves, épinards, etc. Alors, pourquoi manger des graines de chia ou des baies de goji venues de l'autre bout de la planète?

Plus d'informations à ce sujet:

Le saviez-vous?
Oui
80%
Non
20%

L'offre en boissons à base de céréales, de fruits à coque et de soja s'est élargie. On peut bien sûr mélanger aux céréales du matin une boisson au riz ou préparer la purée de pommes de terre avec une boisson à l'avoine. Mais remplacer le lait par des boissons végétales n'apporte rien du point de vue santé. Ces dernières fournissent nettement moins de nutriments, contiennent beaucoup d'eau et quelques calories vides pour un coût bien plus élevé que le lait. Le lait suisse, véritable concentré de nutriments, est naturel. Produit dans des exploitations familiales, il est transporté sur de courtes distances et très peu transformé.

Plus d'informations à ce sujet:

Le saviez-vous?
Oui
76%
Non
24%

Environ 99% du calcium de notre corps se trouve dans le squelette. Chaque jour, notre corps en remplace jusqu'à 1000 milligrammes, quantité que nous pouvons lui procurer très facilement en consommant trois portions journalières de lait et de produits laitiers. La thèse selon laquelle les protéines du lait entraînent un excès d'acide dans l'organisme qui doit être compensé par du calcium "volé" aux os reste une légende. L'ingestion de protéines ne fait pas diminuer la densité osseuse et ne déminéralise pas le squelette. Et le lait ne fait pas augmenter le risque d'ostéoporose et de fractures.

Plus d'informations à ce sujet:

Le saviez-vous?
Oui
82%
Non
18%

Non. Le lactose est le sucre naturel du lait. Pour pouvoir être digéré, il doit être préalablement scindé en ses composants dans l'intestin par l'enzyme lactase. Certaines personnes ne produisent pas assez de lactase pour dégrader complètement le lactose. Le lactose non dégradé passe ainsi dans le gros intestin, ce qui provoque des troubles tels que des ballonnements et des diarrhées. On parle alors d'intolérance au lactose. On peut être allergique aux protéines du lait, mais pas au lactose.

Plus d'informations à ce sujet:

Le saviez-vous?
Oui
72%
Non
28%

Les produits laitiers font partie de notre alimentation de base depuis des lustres. Pourtant, la capacité à digérer le lait est un privilège plutôt récent. Autrefois, seuls les nourrissons étaient capables de transformer le lactose. L'essor de l'agriculture et de l'élevage a modifié nos habitudes alimentaires, et nos organes et notre métabolisme se sont adaptés. Il y a 7500 ans environ, nos gènes ont subi une mutation bénéfique: l'organisme humain a appris à digérer le lactose jusqu'à l'âge adulte. Aujourd'hui, 60% des adultes d'Europe centrale supportent le sucre du lait.

Plus d'informations à ce sujet:

Le saviez-vous?
Oui
80%
Non
20%

La théorie selon laquelle le lait serait à l'origine d'un film recouvrant les muqueuses du corps entier et entravant fortement leur perméabilité est une croyance qui a la vie dure, bien que les scientifiques l'aient infirmée depuis longtemps. Des comparaisons entre du lait de vache et du lait de soja ont abouti aux mêmes résultats: les personnes qui croient à cette théorie ont rapporté une bouche, une gorge et une langue pâteuses. Elles avaient besoin d'avaler plus fréquemment et leur salive leur semblait plus épaisse. Le sentiment d'engorgement n'est donc pas spécialement lié au lait. D'autres aliments peuvent déclencher cette sensation, en fonction des croyances de chacun.

Plus d'informations à ce sujet:

Le saviez-vous?
Oui
65%
Non
35%

Lors de problèmes tels que ballonnements et maux de ventre, on soupçonne facilement une intolérance alimentaire. Le responsable supposé est rapidement éliminé de l'assiette. Et si le résultat espéré ne peut être obtenu, ce sont d'autres aliments qui seront bannis. Il est déconseillé de renoncer sans nécessité dictée par la santé à des aliments de base comme le lait, la viande ou les œufs. Plus on exclut systématiquement d'aliments, plus on risque de se nourrir de manière déséquilibrée et de souffrir de déficits nutritionnels et de carences.

Plus d'informations à ce sujet

Le saviez-vous?
Oui
83%
Non
17%

Le cancer est une pathologie très complexe qui dépend de nombreux facteurs. L'alimentation est donc un facteur parmi beaucoup d'autres. Des analyses du Fonds mondial de recherche contre le cancer ont montré que la consommation quotidienne de lait et de produits laitiers ne fait pas augmenter le risque de cancer du côlon et du sein. On attribue même un effet protecteur à certains composants du lait, tels le calcium et diverses matières grasses et protéines typiques du lait. Quant au lien entre risque de cancer de la prostate et consommation de lait, les recherches n'ont pas donné de résultats homogènes.

Plus d'informations à ce sujet

Le saviez-vous?
Oui
58%
Non
42%
Recommander
Imprimer