L'alimentation au quotidien

Jeûne thérapeutique: infos & conseils

back to top
L'alimentation au quotidien

Jeûne thérapeutique: infos & conseils

Jeûne thérapeutique selon Buchinger, cure Mayr ou cure de petit-lait: nous vous présentons les différentes formes de jeûne, abordons la question de la fatigue et vous donnons des conseils pour jeûner.

Demandez conseil et faites-vous suivre.

Vous vous intéressez au jeûne thérapeutique? Premier conseil important: on ne se lance pas seul·e dans cette pratique; faites-vous conseiller par un accompagnateur ou une accompagnatrice de jeûne. Si vous avez des antécédents médicaux, consultez aussi votre médecin. Même pour simplement essayer, il est judicieux de recourir à une offre d'accompagnement. Pour vous assurer de boire ce qu'il faut et comme il faut, par exemple, ou pour recevoir un soutien lors des moments de fatigue. Groupes de jeûne, randonnées et lieux de cure proposant diverses formes de jeûne: les possibilités sont nombreuses.

Jeûne thérapeutique, jeûne intermittent: lequel est fait pour moi?

  • Vous aimeriez revoir en profondeur votre mode de vie, modifier vos habitudes alimentaires à long terme ou soulager des douleurs corporelles? Le jeûne thérapeutique pourrait vous intéresser. Avant toute chose, deux remarques: le jeûne thérapeutique n'est pas une méthode pour perdre du poids. Ensuite: il est important de continuer à bouger pendant le jeûne, afin de lutter contre la perte musculaire. Vous en apprendrez plus sur cette page.
  • Vous aimeriez plutôt perdre quelques kilos sans pour autant modifier radicalement vos habitudes? Alors vous pourriez essayer l'une des méthodes de jeûne intermittent.
Perdre du poids

Plus d'infos sur le jeûne intermittent

Pour l'âme et pour le corps

D'où vient le principe de jeûner? La privation volontaire de nourriture remonte à une tradition religieuse millénaire, selon laquelle le jeûne permettrait à la personne croyante de se rapprocher de Dieu. L'idée du jeûne comme pratique préventive ou pour soigner des maladies – le jeûne thérapeutique – a été fondée par Otto Buchinger. Ce médecin du siècle passé avait constaté une nette amélioration de ses douleurs rhumatismales après des cures de jeûne.

Que se passe-t-il dans le corps quand on jeûne?

Le corps humain sait très bien s'adapter à un manque ou à une absence de nourriture pendant un certains temps. Car il dispose d'un mécanisme lui permettant de changer son métabolisme en cas de jeûne.

3

Les trois phases métaboliques du jeûne

  1. Durant la première phase, les réserves d'hydrate de carbone (glucides) stockées dans le foie et les muscles sont vidées. L'organisme reçoit ainsi de l'énergie rapidement sous forme de glucose.

  2. Après un à deux jours, ces réserves sont épuisées. Durant la deuxième phase, le corps puise son énergie, le glucose, directement dans les muscles. C'est l'étape la moins agréable du processus de jeûne, que l'on peut toutefois atténuer par un faible apport en lait ou en produits laitiers. Certaines méthodes de jeûne intègrent même explicitement les laitages, comme les cures Mayr et de petit-lait, présentées plus bas.

  3. Dans la troisième phase de jeûne, jusqu'à 90% de l'énergie nécessaire est puisée dans les réserves de graisse. Les acides gras libérés sont transformés en corps cétoniques, qui constituent alors une sorte de substitut nutritif pour le système nerveux central, notamment pour le cerveau. Les corps cétoniques étant de nature acide, il est important de boire beaucoup durant cette phase pour réduire l'acidité dans l'organisme et éliminer correctement ces corps cétoniques.

Comment préparer son corps à un jeûne

Un jeûne thérapeutique standard dure entre sept et dix jours. Il débute toujours par un jour de préparation, durant lequel on réduit l'apport d'énergie à env. 1000kcal. Le premier jour du jeûne, on commence par un nettoyage des intestins en avalant 1 litre d'eau avec 30-40g de sel de Glauber (sulfate de sodium). Aussitôt après, on boit de nouveau env. 1 litre d'eau ou de thé. L'alimentation propre au jeûne peut ensuite débuter.

Le thé et l'eau, vos compagnons de jeûne.
Le thé et l'eau, vos compagnons de jeûne.

Les jeûnes les plus connus

Au cours du siècle dernier, on a vu s'établir différentes méthodes de jeûne, pratiquées aujourd'hui plus ou moins sous la même forme. Vous n'osez pas vous lancer dans un jeûne thérapeutique car vous pensez devoir vous priver de toute nourriture? Rassurez-vous, un jeûne au sens d'un jeûne thérapeutique n'est pas un régime zéro calorie. Voici quelques formes de jeûne thérapeutique parmi les plus connues:

1.Jeûne selon Buchinger

Le jeûne Buchinger prévoit chaque jour 4 dl de jus de légumes et de fruits. Ceux-ci doivent être de très bonne qualité et d'origine naturelle. À cela s'ajoutent 2 dl de bouillon de légumes et au moins 2,5 litres de tisane ou d'eau. L'apport calorique maximal autorisé se situe entre 250 et 500kcal par jour.

2.Cure Mayr

La cure Mayr recommande de consommer du thé, 5dl de lait de vache par jour et deux ou trois petits pains secs.

3.Cure de petit-lait

Comme pour le jeûne Buchinger, la cure de petit-lait prévoit une grande quantité d'eau et de thé. À cela s'ajoute un litre de petit-lait de vache frais par jour, réparti en huit portions sur la journée. Cette boisson de jeûne riche en énergie et en nutriments protège efficacement l'organisme de la perte de protéines musculaires. En outre, le petit-lait apporte au corps beaucoup de vitamine et de sels minéraux.

Nos produits laitiers

Le petit-lait, une boisson désaltérante

Le petit-lait, boisson de jeûne: énergie et nutriments

Énergie et nutriments dans 1 l de petit-lait

Couverture des besoins (en moyenne)

250kcal d'énergie

11%

8g de protéines

14%

600mg de calcium

60%

80mg de magnésium

23%

1,4mg de vitamine B2

100%

2µg de vitamine B12

67%

Comment rompre le jeûne

Tout jeûne prend fin par ce qu'on appelle la rupture du jeûne. Concrètement, cela revient à manger d'abord lentement une pomme bien mûre, puis une soupe de pommes de terre le soir. Les jours qui suivent, on augmente l'apport énergétique petit à petit. L'objectif est d'atteindre en trois jours les quantités ingérées avant le début du jeûne.

Ça y est. On rompt le jeûne avec une pomme.

Ça y est. On rompt le jeûne avec une pomme.

Fatigue: conseils pour la surmonter

Si vous avez déjà jeûné, vous savez sûrement que des effets secondaires désagréables accompagnent le début de cette pratique. Parmi ceux-ci, des maux de tête, des vertiges et une grande fatigue. C'est normal, car le métabolisme doit s'adapter et le cerveau s'habituer à recevoir de l'énergie par le biais des corps acétiques évoqués plus haut. Conseil: buvez beaucoup et continuez à faire de l'exercice en plein air.

  • Sources