ch sign

SéréSain et po­ly­va­lent

Le séré suisse a de multiples talents. Ingrédient savoureux, élixir de beauté ou en-cas rafraîchissant, il est toujours à propos. Essayez donc nos succulentes recettes à base de séré.

Le séré: un seul fromage, plusieurs dé­no­mi­na­tions

Le séré est apparu à la fin du Moyen Âge sous la dénomination slave de "twarog". Néanmoins, la simplicité de son processus de fabrication laisse penser qu’il était déjà connu de civilisations plus anciennes. D’après l’historien Tacite, du temps des Germains, on consommait régulièrement un certain type de lait caillé (lac concretum), même s’il reste à prouver qu’il s’agissait réellement de séré. Aujourd’hui encore, ce produit a gardé de multiples appellations. Rien qu’en français, on parle de séré, de sérac, de fromage blanc ou encore de fromage frais, même si cette dernière acception désigne également d’autres produits. Dans l’espace germanophone, le séré est appelé "Quark", mais aussi "Topfen", "Weisskäse", "Klatschkies", "Schotten" ou "Matte".

250g = 1 portion

Le lait et les produits laitiers suisses sont une importante source de calcium pour les enfants comme pour les adultes. On recommande d'en consommer trois portions par jour. 250g de séré équivalent à une portion. 

La fa­bri­ca­tion du séré

De nos jours, le séré est fabriqué avec du lait écrémé suisse pasteurisé. L’adjonction de bactéries lactiques et de présure permet au lait de cailler. Les protéines coagulées sont ensuite séparées du petit-lait par centrifugation. Le séré n’étant généralement pas mis sous presse, sa teneur en liquide reste relativement élevée par rapport aux autres variétés de fromage, ce qui explique qu’il ait une consistance facile à tartiner, voire onctueuse. Le séré demi-gras et le séré à la crème sont enrichis en crème suisse. Plus la teneur en crème du séré est élevée, plus il est onctueux.

Le séré rassasie

Grâce à sa teneur élevée en protéines, le séré constitue un coupe-faim très efficace qui rassasie durablement. Un pot de séré maigre aux fruits frais pour le déjeuner permet de bien commencer la journée tout en préservant sa ligne, tandis que les bâtonnets de légumes que l’on trempe dans un dip de séré assaisonné représentent également un en-cas très sain.

Le cousin au­tri­chien du séré

En Autriche, on appelle le séré "Topfen". Ce dernier se différencie du séré suisse par sa consistance, qui est un peu plus dense et crémeuse; en effet, le Topfen contient moins d'eau que le séré fabriqué en Suisse.

Astuce: si une recette indique d'utiliser du Topfen, vous pouvez prendre du séré suisse et simplement le laisser égoutter dans un linge ou dans une fine passoire.

Recommander
Imprimer