Alimentation

Douze mythes sur le lait, et ce qui est vrai.

back to top
Alimentation

Douze mythes sur le lait, et ce qui est vrai.

Le lait provoque-t-il de l'acné? De l'ostéoporose? On me pose régulièrement ces questions. En tant que diététicienne diplômée, voici mes réponses aux douze questions les plus fréquentes sur le lait.

Le lait: science vs science-fiction

Le flot d'informations sur l'alimentation et la santé est gigantesque! Vous avez peut-être déjà entendu une rumeur, que vous avez tenté de vérifier sur internet… pour finalement ne plus savoir que penser. On me pose régulièrement des questions sur la consommation de lait et de produits laitiers. J'ai donc décidé de les rassembler pour vous présenter les réponses aux douze questions les plus fréquentes. J'espère que mes réponses et les liens vers de plus amples informations apporteront un peu de clarté dans le monde nébuleux des mythes du lait.

1.L’être humain est-il la seule espèce à boire le lait d’autres animaux?

L’accès à la nourriture est dicté par les capacités et l’intelligence de chaque espèce. Les êtres vivants cherchent instinctivement des sources de nourriture afin de ne pas mourir de faim. L’être humain est la seule espèce qui maîtrise la préparation et la cuisson de denrées alimentaires. Les animaux n’ont pas la capacité d’en traire d’autres. En revanche, s’ils parviennent à trouver du lait, ils le consomment.

2.Le lait et les produits laitiers font-ils grossir?

Si l’on consomme plus d’énergie qu’on n’en dépense, on prend du poids. C’est logique, non? Les recommandations nutritionnelles nationales pour un adulte en bonne santé correspondent à une alimentation standard comprenant 2000 kcal et couvrent tous les nutriments dans les quantités nécessaires. La consommation quotidienne d’au moins trois portions de lait et de produits laitiers est conseillée. Si les recommandations sont suivies et que l’énergie consommée ne dépasse pas les besoins réels, il n’y a pas de prise de poids. Dans le cadre d’une alimentation équilibrée, aucun aliment.

Perdre du poids

Informations à ce sujet

3.D’autres aliments sont-ils de meilleures sources de calcium que le lait?

Les besoins quotidiens en calcium chez un adulte correspondent à 1000 mg. Il existe de fait des aliments qui, pour 100 g, contiennent plus de calcium que le  lait. Et pourtant, les légumes verts, les fruits à coque, les graines ou les produits à base d’algue ne sont pas souvent consommés chaque jour en quantité suffisante – en tous cas pas par moi. En outre, le lait contient d’autres nutriments, comme  l’acide citrique, l’acide lactiqueet la vitamine D, qui favorisent l’absorption du calcium. Il a été prouvé que l’organisme assimile mieux le calcium issu du lait que celui d’autres aliments.

Ostéoporose

Informations à ce sujet

4.En cas d’intolérance au lactose, dois-je renoncer aux produits laitiers?

Une intolérance au lactose survient lorsque l’intestin grêle produit moins de lactase. Les produits laitiers ne contiennent pas tous du lactose. Les fromages affinés ne posent aucun problème, car la fermentation du lait provoque la dégradation du lactose. C’est aussi le cas des fromages que l’on utilise pour la fondue ou la raclette. De plus, il existe dans le commerce  de détail de nombreuses variantes sans lactose de lait et de produits laitiers. De manière générale, afin d’éviter des carences nutritionnelles, il est déconseillé de renoncer complètement à un aliment de base. En cas de problème de digestion, il est recommandé de consulter un spécialiste.

Famille

Informations à ce sujet

Le lait est inimitable.

Nadia (diététicienne)

5.Les boissons végétales ont-elles les mêmes valeurs nutritives que le lait?

Le profil nutritionnel du lait est parfait par nature. Quantitativement parlant, la composition de ce dernier est harmonieuse et ses composants se complètent mutuellement. Ni le riz ni l’avoine n’ont de fonction constitutive par nature. Ils jouent un autre rôle: les céréales contiennent de l’amidon, qui fournit de l’énergie pour l’activité musculaire. Le lait, pour sa part, est une source de protéines, de calcium, de vitamines et de graisses pour la formation de substances corporelles telles que les muscles et le tissu osseux.

Intolérance au lactose

Informations à ce sujet

Le lait est inimitable.

Nadia (diététicienne)

6.Le lait et les produits laitiers augmentent-ils le risque d’infarctus?

On prétend que la consommation de lait et de produits laitiers augmenterait le risque de maladies cardio-vasculaires en raison de leur teneur en acides gras saturés, en cholestérol et en protéines animales. Or, les études scientifiques n’établissent aucune corrélation, ou alors elles montrent la tendance contraire: j'ai surtout retenu le fait que le risque d’infarctus du myocarde et de pathologies cardio- vasculaires peut diminuer de manière significative avec l’augmentation de la consommation de graisse lactique.

Matières grasses & cholestérol

Informations à ce sujet

7.Le lait provoque-t-il l’ostéoporose?

De nombreuses études démontrent l’effet positif du lait et des produits laitiers sur la santé des os, tant en termes de développement que de solidité, des enfants aux personnes âgées en passant par les jeunes adultes. L’influence positive du lait sur la densité minérale osseuse est due à la haute qualité des protéines, au calcium, au phosphore et à la vitamine D présents dans le lait. Ces éléments combinés permettent à l’organisme de mieux absorber le calcium du lait que le calcium issu d’autres aliments.

Ostéoporose

Informations à ce sujet

8.Mon enfant souffre d’une allergie à la protéine du lait. Faut-il bannir le lait à jamais?

L’allergie aux protéines du lait est une réaction immunologique qui n’apparaît que très rarement chez les humains au-delà de la petite enfance. Si un test allergique a permis de confirmer une allergie aux protéines du lait, une thérapie alimentaire est alors nécessaire. Le mieux est de prendre rendez-vous avec un diététicien ASDD (Association suisse des diététicien-ne-s).

Famille

Informations à ce sujet

9.La consommation de lait favorise-t-elle l’apparition du cancer?

Le cancer est causé à la fois par des facteurs sur lesquels nous pouvons influer (comme le tabac et l’alcool, l’alimentation, l’inactivité physique, une masse graisseuse excessive et l’exposition aux UV), que par des facteurs sur lesquels nous n’avons aucune influence (comme les produits chimiques ou les toxines d’origine bactérienne ou fongique ou produites lors de la préparation des aliments). Des analyses scientifiques de grande envergure ont conclu qu’aucune corrélation entre la consommation de lait et de produits laitiers et l’incidence de différents types de cancer ne pouvait être mise en évidence. Certains constituants du lait (calcium, graisse lactique et composants protéiniques) ont même certaines propriétés préventives.

10.Le lait et les produits laitiers stimulent-ils la production de mucus dans les voies respiratoires?

Boire du lait n’augmente pas la sécrétion de mucus, ni chez les personnes en bonne santé, ni chez les personnes souffrant d’infections des voies respiratoires ou d’asthme. Des recherches scientifiques montrent clairement que le "sentiment d’encombrement" n’est pas dû aux propriétés du lait. Jusqu’à présent, aucune étude scientifique n’a pu prouver que le lait aurait un tel effet.

Il est improbable qu’un seul aliment provoque des maladies de la peau.

Nadia (diététicienne)

11.La consommation de lait provoque-t-elle acné et eczéma?

En principe, l’acné apparaît à la puberté et peut être provoquée par des fluctuations hormonales. Les dermatoses sont généralement liées à une anomalie de la barrière cutanée. Elles peuvent être entre autres d’origine génétique, immunodéficiente, hormonale ou externe. Le lait contient des nutriments tels que la vitamine B2 et l’iode, qui jouent un rôle prépondérant pour la bonne santé de la peau. À l’heure actuelle, aucune étude probante n’a été menée qui établisse un lien entre la consommation de lait et de produits laitiers et l’apparition de maladies de la peau.

12.Le lait contient-il des résidus d’antibiotiques?

Tout comme les humains, les vaches peuvent être touchées par des maladies et des inflammations qui doivent être traitées. Dans de tels cas, un vétérinaire leur administre des médicaments homologués. Le producteur de lait a l’obligation de documenter le traitement. Le lait de la vache malade ne peut pas être transformé; ni en lait de table, ni en fromage, ni en yogourt, ni en crème, ni en beurre, etc. Pour garantir le respect de cette interdiction, 100 % du lait collecté à la ferme est contrôlé. En Suisse, la production du lait de vache est sévèrement réglementée et soumise à des directives et à des contrôles stricts. Les rares infractions constatées sont sévèrement punies. Tout est mis en oeuvre pour éviter que des traces de médicaments se retrouvent dans le lait suisse.

Nos vaches

Informations à ce sujet

"Le lait nuit à la santé. Réalité ou mythe?"