Famille

Un régime sans lactose pour prévenir l'intolérance?

back to top
Famille

Un régime sans lactose pour prévenir l'intolérance?

Vous avez une intolérance au lactose? Ou vous aimeriez prévenir l'intolérance chez vous ou votre enfant? Découvrez pourquoi renoncer aux produits laitiers n'est sûrement pas une bonne idée.

Intolérance au lactose ne signifie pas privation.

Vous avez une intolérance au lactose? Bonne nouvelle: vous ne devez pas vraiment changer vos habitudes alimentaires, même si vous êtes enceinte ou que vous allaitez. La plupart des produits laitiers sont très bien supportés par les personnes intolérantes au lactose.

  • Les fromages à pâte extra-dure, dure, mi-dure et molle sont quasiment exempts de lactose. Seuls les fromages à pâte molle et à pâte mi-dure sont à éviter durant la grossesse, à cause de la listéria.
  • Le yogourt contient encore du lactose, mais il est souvent bien supporté.
  • Même chose pour le beurre et la crème. Ils ne contiennent que des traces de lactose et ne sont de toute façon consommés qu'en petite quantité.
  • Le lait et le fromage frais peuvent être remplacés par des produits sans lactose.

Encore une chose: vous supporterez mieux les produits contenant du lactose si vous répartissez sur la journée les trois à quatre portions recommandées. Et que vous les associez à d'autres aliments.

Famille

Lait, fromage et Cie.: quelle quantité de lactose?

Le lait pendant la grossesse et l'allaitement

Durant la grossesse, il est particulièrement important de consommer suffisamment de produits laitiers. Pour vous et pour votre bébé. Pourquoi? Tout d'abord parce que le lait et les produits laitiers sont d'importantes sources de calcium. Celui-ci est particulièrement bien absorbé par l'intestin et bien assimilé par l'organisme. Ensuite, parce que le lait et les produits laitiers contiennent d'autres minéraux tels que phosphore, magnésium, potassium, iode, zinc, ainsi que les vitamines A, D, E, B2 et B12, des protéines de haute qualité et de la graisse digeste. Sans ces nutriments, à long terme, vous courez le risque de développer une carence. Voilà pourquoi trois à quatre portions de lait et de produits laitiers par jour sont si importantes durant la grossesse et l'allaitement.

Couvrir vos besoins et ceux de votre enfant.

Couvrir vos besoins et ceux de votre enfant.

Attention au lactose caché

Les produits transformés contiennent souvent du lactose. Celui-ci se cache derrière diverses appellations, par exemple "sucre de lait", "lait en poudre", "lait écrémé en poudre", "lactosérum", "petit-lait en poudre" ou "sérum de lait".

On trouve notamment du lactose dans:

  • les plats semi-préparés ou tout prêts
  • les viennoiseries et les pâtisseries
  • les céréales du commerce
  • les pâtes à tartiner
  • le chocolat et les sucreries
  • les desserts
  • la charcuterie et les saucisses
  • les sauces, bouillons et vinaigrettes industriels
  • les mélanges de condiments
  • les boissons contenant du lactosérum
Famille

En savoir plus sur l'intolérance au lactose

La prévention n'est pas toujours une solution.

Dans l'idée de prévenir une intolérance, vous adoptez un régime sans lactose, ou ne donnez à votre enfant que des produits sans lactose? Sachez pour commencer que l'intolérance au lactose ne touche pour ainsi dire jamais les enfants. Si l'intention est bonne, bannir des produits dans un but préventif n'est pas une bonne idée. Votre corps ou celui de votre enfant finit par s'habituer à une alimentation sans lactose. Or, l'intestin grêle ne produit que les enzymes digestives dont il a besoin pour les nutriments qu'il reçoit. S'il ne reçoit plus de lactose sur une période prolongée, il interrompt la production de la lactase. Comme s'il "oubliait" cette fonction. Il perd alors sa capacité à digérer le sucre du lait. C'est justement là que vous ou votre enfant en bonne santé pouvez développer une intolérance au lactose.

Famille

Comment protéger votre enfant des allergies

Le mieux placé, c'est le médecin.

Si vous soupçonnez une intolérance au lactose chez vous ou votre enfant, la meilleure solution, c'est de consulter votre médecin. Il clarifiera la situation et vous évitera un régime strict inutile. Renoncez aux tests à faire soi-même: ils ne sont pas fiables.

Famille

Allergie aux protéines du lait: que faire?

Prévention des allergies

Renoncer aux aliments potentiellement allergènes comme le lait, les œufs, le blé, le poisson ou les fruits à coque pendant la grossesse et l'allaitement diminue-t-il le risque d'allergie chez votre enfant? Aucune preuve scientifique ne le confirme. Pourtant, jusqu'à quelques années en arrière, on conseillait à la femme enceinte de suivre ce genre de régime.

La bonne façon d'aider

On sait aujourd'hui que consommer certains de ces aliments peut même avoir un effet préventif sur de futures réactions allergiques. Bannir des aliments de base risque de provoquer de graves carences nutritionnelles. Qui peuvent aussi compromettre la santé de votre enfant. Ne suivez donc pas de régime, mais optez pour une alimentation équilibrée couvrant tous vos besoins nutritionnels. Il existe une bien meilleure façon de protéger votre enfant des allergies tout en renforçant son système immunitaire: l'allaitement.