Communiqué de presse – Production laitière

Volumes de lait trop élevés au vu du marché actuel

26.01.2016 – La situation sur le marché international demeurant difficile et le taux de change peu favorable, le comité central de la Fédération des Producteurs Suisses de Lait (FPSL) s’est penché sur la question de l’offre de lait lors de sa séance du 21 janvier 2016. Au vu de la baisse des ventes constatée, tous se sont accordés sur le fait que l’offre de lait était actuellement trop élevée d’environ 3 %. Il a donc été décidé à l’unanimité de lancer un appel aux producteurs de lait pour qu’ils réduisent leurs volumes de lait. Ce n’est qu’ainsi que les mesures existantes pourront être efficaces et que la pression sur le marché intérieur pourra être diminuée.

La situation s’étant continuellement dégradée sur le marché laitier international et, après l’abandon du taux plancher avec l’euro, sur le marché laitier suisse, d’intenses discussions ont été menées concernant la quantité de lait optimale. Les possibilités de gestion des quantités ont également été débattues. Il n’existe néanmoins plus aucune volonté politique pour de telles mesures.

Tous les acteurs sont concernés
Le comité central de la FPSL est conscient de cette situation et est unanime sur le fait que l’offre est trop élevée d’environ 3 %, si l’on considère les chiffres de vente actuels. Il appelle donc tous les acteurs à prendre leurs responsabilités envers le marché suisse du lait afin de réduire l’offre. Les producteurs doivent examiner toutes les possibilités, notamment la mise à profit de la bonne situation sur le marché des vaches de boucherie, la réduction des achats et de la distribution de compléments coûteux, ou l’utilisation de lait pour l’alimentation des veaux. En examinant et en appliquant sérieusement ces mesures, les producteurs assument leur part de responsabilité ; les autres acteurs doivent cependant aussi assumer la leur.

Empêcher la baisse des prix du commerce de détail
Pour obtenir une amélioration de la situation actuelle à moyen terme, il est essentiel de maintenir le prix indicatif A et les prix du commerce de détail. Les mesures suivantes doivent donc absolument être poursuivies:

  • Application systématique de la segmentation selon le règlement de l’IP Lait
  • Poursuite des mesures de stabilisation du marché de LactoFama AG en 2016 en fonction des besoins
  • Poursuite systématique des activités de marketing générique en 2016

Coordination entre l’Union suisse des paysans et la FPSL
La situation du marché du lait a également été traitée en profondeur lors d’une séance qui s’est tenue la semaine passée entre les responsables de l’Union suisse des paysans (USP) et de la FPSL. L’objectif est d’unir les forces en faisant front commun sur les plans politique et économique et de définir une orientation commune. Les personnes ayant participé à ces discussions sont d’accord sur le fait que les volumes de lait sont trop élevés.

Ren­sei­gne­ments

Kurt Nüesch
directeur de la FPSL
079 661 41 59

Reto Burkhardt
responsable de la communication de la FPSL
079 285 51 01

Ce com­mu­niqué de presse en version té­lé­char­geable

Volumes de lait trop élevés au vu du marché actuel (PDF, 87 KB)

Les or­ga­ni­sa­tions suivantes sont re­pré­sen­tées au sein du comité central de la FPSL:

  • VMMO: Vereinigte Milchbauern Mitte-Ost
  • BEBV: Berner Bauern Verband, Fachkommission Milch
  • ZMP: Zentralschweizer Milchproduzenten
  • PROLAIT: Fédération laitière
  • MIBA Genossenschaft: Milchverband der Nordwestschweiz
  • TMP: Thurgauer Milchproduzenten
  • FSFL: Fédération des sociétés fribourgeoises de laiterie
  • MPM: Milchproduzenten Mittelland
  • BEMO: Berner Emmi-Milchlieferanten
  • FTPL: Federazione ticinese produttori di latte
  • LRG: Laiteries Réunies de Genève
  • FLV-WMV: Fédération Laitière Valaisanne Walliser Milchverband
Recommander
Imprimer