Communiqué de presse – Marché du lait

Les revenus baissent – les mesures se font urgentesBaisse des revenus dans l'agri­cul­ture

05.09.2011 – La station de recherche Agroscope Reckenholz-Tänikon ART a publié aujourd’hui les données sur le revenu agricole 2010. Ces chiffres confirment ce que les exploitants savent depuis longtemps déjà : la chute des prix à la production frappe de plein fouet les revenus de l’agriculture. Les paiements directs ne suffisent plus à compenser la diminution des recettes. Une situation qui conforte la Fédération des Producteurs Suisses de Lait dans sa lutte pour de meilleures conditions-cadre.

Les revenus de la production laitière sont depuis longtemps insuffisants, alors que les coûts de la vie sont extrêmement élevés en Suisse. Pour les producteurs, cette situation n’est plus tenable. Manifestement, il est urgent que les mesures fassent effet pour que les revenus puissent être améliorés. La Fédération des Producteurs Suisses de Lait PSL se voit donc confortée dans sa lutte pour de meilleures conditions-cadre. Les éléments ci-dessous restent primordiaux pour la production laitière.

Stabilisation du marché du lait
Afin de stabiliser le marché du lait, il est urgent de mettre en œuvre l’intégralité du paquet de mesures adopté le 3 mai 2011 par l’Interprofession du Lait (IP Lait). En cas d’échec, une nouvelle pression sur les prix n’est pas exclue. Une grande responsabilité incombe donc à l’IP Lait, qui doit mettre en œuvre les décisions conformément à la volonté de ses délégués, en usant de son influence tant au niveau civil qu’au niveau politique.

Politique agricole 2014-2017
En matière de paiements directs, la FPSL exige notamment le versement d’un montant lié au bétail consommant du fourrage grossier en complément de la contribution aux surfaces herbagères. Elle demande aussi de prévoir expressément l’octroi de la force obligatoire générale aux organisations de producteurs pour des mesures d’allègement en cas de déséquilibre du marché.

Paquet de mesures pour le fromage
La FPSL revendique une augmentation du budget alloué au supplément pour le lait transformé en fromage et à la promotion des ventes. La FPSL demandera en outre prochainement une compensation des pertes liées aux taux de change sur le marché du fromage.

La Fédération des PSL demande instamment aux acteurs de l’économie et de la politique de prendre fait et cause pour la production laitière, si importante pour la Suisse. Il est temps d’accorder aux familles paysannes, sous pression économique constante, le soutien et la reconnaissance dont elles ont tant besoin et qu’elles méritent pleinement.

Ren­sei­gne­ments

Albert Rösti
Directeur PSL
Téléphone 031 359 52 11 / Natel 079 255 88 56
Courriel albert.roesti@swissmilk.ch

Christoph Grosjean-Sommer
Communication Économie et politique
Téléphone 031 359 53 18 / Natel 079 645 81 36
Courriel christoph.grosjean@swissmilk.ch

Recommander
Imprimer