Pas d'accord trouvé pour l'instant

Lors de diverses discussions s'étant tenues au sein de la branche ces dernières semaines, les représentants des producteurs de lait à l'IP Lait ont dû affronter la question de l'importation de 2000 tonnes de beurre supplémentaires. Pour 2020, comme on le sait, l'importation d'un premier contingent de 2000 tonnes a déjà été autorisée dans le but d'approvisionner le marché intérieur. En contrepartie, les prix du beurre ont été augmentés au 1er juillet 2020. Les fabricants de beurre estiment qu'il manquera au total 3200 tonnes de beurre indigène pour satisfaire la demande.

Pour les producteurs suisses de lait, la priorité réside dans l'approvisionnement du marché intérieur et, plus précisément, du commerce de détail suisse. Au vu de la situation actuelle, ils estiment que pour y arriver, il faut:

• doser les importations et garantir la transparence des données ;
• motiver les producteurs par des incitations financières (prix du lait) ;
• être prêt à modifier la stratégie en donnant une plus grande priorité au marché intérieur.

Les producteurs considèrent que la pénurie de crème et de graisse lactique justifie d'augmenter également le prix de la matière grasse laitière aussi pour les autres produits et pas seulement celui du beurre. Les acteurs concernés ne s'y montrent toutefois guère disposés. C'est pourquoi aucun accord n'a pu être trouvé pour l'instant.

Renseignements

Reto Burkhardt
Responsable Communication PSL
079 285 51 01

Ce communiqué de presse en version téléchargeable