Nos vaches

Notre top 7 des races de vaches

back to top
Nos vaches

Notre top 7 des races de vaches

Brunes, tachetées, noires et blanches: nos vaches ne se ressemblent pas. Mais les différentes races en Suisse ont un point commun: elles produisent du lait ou de la viande de très haute qualité.

À chaque région sa race

Il n'est guère possible de se promener en Suisse sans apercevoir au moins un troupeau de vaches. Pas étonnant: le pays compte plus de sept races différentes destinées à la production laitière. Une grande partie d'entre elles sont des races dites "à deux fins", c'est-à-dire que les vaches sont élevées aussi bien pour leur lait que pour leur viande. Le choix de la race dépend fortement des besoins individuels de l'agriculteur.

1.La Holstein: une tachetée à haute performance

La Holstein est la championne de la production laitière. Avec sa robe noire ou rouge à taches blanches (ou blanche à taches rouges ou noires), elle est non seulement facilement reconnaissable, mais aussi très élégante. Les Holstein d'aujourd'hui sont originaires de Hollande-Septentrionale, d'où elles ont été en grande partie exportées vers l'Amérique du Nord durant la deuxième moitié du XIXe siècle. C'est là-bas que la race a été développée. À partir des années 1960, on a croisé des taureaux Holstein et Red Holstein avec des Simmental ou des Tachetées noires. C'est ainsi qu'est née l'une des races les plus performantes pour ce qui est du rendement laitier.

Holstein.

Holstein.

2.La Swiss Fleckvieh: une vache à tout faire

Race polyvalente, la Swiss Fleckvieh est née du croisement entre des taureaux Red Holstein et des vaches Simmental suisses. Elle donne un excellent lait, et convient aussi très bien à la production de viande.

Swiss Fleckvieh.

Swiss Fleckvieh.

3.La Brune: suisse d'origine

La Brune est forte d'une tradition centenaire en Suisse centrale et orientale. Cette race du canton de Schwyz a été exportée aux États-Unis à la fin du XIXe siècle et est à l'origine du cheptel des Brunes américaines. Le croisement avec la race américaine Brown Swiss a permis d'accroître le rendement laitier.

Brune.

Brune.

4.La race d'Hérens: petite mais costaude

La vache d'Hérens peut-elle communiquer avec ses compatriotes suisses allemandes? C'est que cette race montagnarde, petite, robuste et résistante, est presque exclusivement présente dans les vallées francophones transversales du Valais. Bonne vache laitière, la race d'Hérens se distingue depuis toujours par son caractère combatif.

Race d'Hérens.

Race d'Hérens.

5.La Simmental: reine bernoise de l'exportation

Comme son nom l'indique, la Simmental vient du Simmental, une vallée de l'Oberland bernois. Cette race à deux fins est aujourd'hui très appréciée dans le monde entier. Ce qui distingue les Simmental suisses? Le maintien de la pureté de la race, unique au monde.

Simmental.

Simmental.

6.La Montbéliarde: de l'autre côté de la frontière

Cette race française originaire de Montbéliard, une ville qui se situe à seulement dix kilomètres de la frontière suisse, appartient à la même famille que la Simmental d'un point de vue zootechnique. On trouve cette vache tachetée rouge et blanche à deux fins dans le monde entier. Dans notre pays, elle est surtout répandue en Suisse romande.

Montbéliarde.

Montbéliarde.

7.La Jersey: la petite super-vache

Admise depuis 1995 seulement, la Jersey s'est très rapidement répandue en Suisse. Ces super-vaches de petite taille avaient initialement été importées à des fins de recherche. Elles détiennent un record parmi toutes les races laitières: leur lait présente la plus forte teneur en protéine.

Jersey.

Jersey.

Performance laitière des vaches inscrites au herd-book

Race
Lactation standard

Performance laitière (2016/2017)

Brune

7171 kg

Red Holstein

8140 kg

Holstein*

8813 kg

Swiss Fleckvieh

7098 kg

Simmental

5940 kg

Montbéliarde

7608 kg

Jersey

5718 kg

Hérens

3499 kg

* Année civile 2017
Source: Statistique laitière de la Suisse