Vente directe au consom­ma­teurVente de lait

Comment vendre du lait et des produits laitiers directement au consommateur? Pour que la vente à la ferme de lait et de produits laitiers soit rentable, il est essentiel de se constituer un cercle assez large de clients fidèles.

Condi­tions pour la vente sans in­ter­mé­diaire

Vente directe de lait.

La vente sans intermédiaire permet aux familles paysannes de vendre elles-mêmes une part importante de leur lait au consommateur final directement, le lait étant mis à disposition, transformé et vendu à la ferme. Cela suppose de bien connaître le marché local et de s'organiser en conséquence. Pour que la vente directe de lait et de produits laitiers soit rentable, il est essentiel de se constituer un cercle assez large de clients fidèles. L'emplacement de l'exploitation et l'étiquetage des produits sont des paramètres importants. Par exemple, on ne peut pas déclarer que le lait cru est consommable directement. Le vendeur est tenu d'informer le consommateur sur la durée et les conditions de conservation du lait cru.

Aperçu des exigences pour la vente directe

En­re­gis­trer et annoncer les quan­ti­tés écou­lées en vente directe

Pratiquer la vente directe revient à vendre directement au consommateur le lait produit dans l'exploitation ou des produits fabriqués sur place à partir du lait de l’exploitation. La vente directe de lait et de produits laitiers ainsi que l'achat de lait doivent être annoncés (art. 43 de la loi sur l'agriculture et art. 7 à 11 de l'ordonnance sur le soutien du prix du lait). Ainsi, les vendeurs sans intermédiaires doivent enregistrer chaque jour, en kilos, la quantité de lait écoulée en vente directe et l'annoncer chaque mois à TSM Fiduciaire Sàrl. Ces informations sont utilisées à des fins statistiques.

In­for­ma­tions spé­cia­li­sées

Vous pouvez télécharger ci-dessous des informations spécialisées sur la vente directe. De nouveaux documents sont ajoutés périodiquement.

Source: UFA-Revue, 2-2011

Le succès d'une laiterie à la ferme ne dépend pas seulement de facteurs économiques, mais également de la répartition du travail à effectuer, de la commercialisation des produits et du respect des prescriptions existantes.

Recommander
Imprimer