Matériel & machinesPro­duc­tion laitière

Pour maintenir aussi bas que possible les coûts de la production laitière, il est nécessaire de disposer de machines et d'appareils efficaces. On peut aussi partager les machines entre les exploitations ou mandater des entreprises agricoles.

Se procurer des machines et s'en servir cor­rec­te­ment

Les machines onéreuses doivent être rentabilisées.

Ces dernières années, les progrès en matière de productivité ont été considérables. On les doit à une optimisation constante des machines et des appareils, qui a permis de réduire les travaux physiques très pénibles. Toutefois, ce matériel coûte très cher à l'achat. Pour maintenir aussi bas que possible les coûts de la production laitière, il est nécessaire d'en faire une utilisation optimale et de bien les entretenir, ce qui exige des connaissances approfondies. Il est d'usage de partager les machines entre plusieurs exploitations ou de mandater des entreprises de travaux agricoles.

In­for­ma­tions tech­niques

Informations à télécharger ci-dessous. De nouveaux articles sont ajoutés périodiquement.

Source: agroscope, 2016

Les bactéries propioniques et Lactobacillus parabuchneri sont des germes redoutés responsables de défauts dans le fro-mage. En général, ces germes parviennent dans le processus de transformation par le biais du lait de producteur. Les deux germes résistent bien à des températures élevées. Cela leur permet de se nicher dans les installations de traite et de contaminer par la suite de manière chronique le lait cru.

Source: UFA revue, 4-2014

Dans les alpages les machines à traire émergent de leur période
d'hivernation en début d'été. Mais que faire lorsque la trayeuse ne
fonctionne pas correctement ou est mal montée? Les dépenses ainsi que
la charge de travail qui en découle peuvent être très importantes.

Source: UFA-Revue, 10-2013

Le producteur de lait qui opte pour un robot de traite le fait souvent pour des motifs de rationalisation du travail. Le gain en matière de temps de
travail économisé et de rentabilité ne doit toutefois pas être surestimé. Pour que la traite automatique soit un succès, un contrôle strict des résultats ainsi qu’une gestion irréprochable sont des conditions indispensables.

Source: Agri, 12.3.2010

Les coûts de mécanisation représentent près de 40% des charges de structure des exploitations agricoles du Jura et du Jura bernois. Il existe toutefois de grandes différences d'une exploitation à I'autre. Quelles en sont les raisons et comment diminuer ces coûts?

Recommander
Imprimer