Communiqué de presse – Marché du lait

La situation du prix du beurre utilisée pour amé­lio­rer les marges?

19.02.2018 – La Fédération des Producteurs Suisses de Lait (FPSL) observe attentivement l'influence des prix à la production sur les prix à la consommation. Après la dernière hausse de 3 centimes du prix indicatif A en octobre dernier, le prix à la production a effectivement augmenté de 3 centimes. Ensemble, l'Union suisse des paysans (USP) et la FPSL ont réclamé une autre augmentation: celle du prix de la matière grasse dans l'industrie et dans le commerce de détail. Le fair-play aurait dû permettre une nouvelle augmentation du prix à la production. Or, une comparaison tarifaire effectuée par la FPSL sur 163 produits montre que la hausse des prix – parfois considérable – dans le commerce n'a pas eu d'effet sur les prix à la production.

À une époque où le développement durable et l'équité sont dans toutes les bouches, il est impensable que les familles de producteurs ne voient pas la couleur des hausses de prix imposées aux consommateurs. Depuis la fin de l'année 2017, la FPSL observe l'évolution des prix d'une palette de 163 produits dans le commerce de détail, afin de créer de la transparence et de mettre en évidence l'évolution unilatérale des marges.

Hausse disproportionnée des prix dans le commerce

En grande partie, les acheteurs de lait ont appliqué les 3 centimes d'augmentation du prix indicatif A payés à leurs producteurs. Il est ainsi clair que les coûts de production augmentent pour les transformateurs, ce qui justifie une répercussion de cette hausse sur les prix en magasin. En prenant pour exemple le lait de consommation, nous avons toutefois constaté que les 3 centimes versés au paysan ont conduit à des augmentations de prix clairement supérieures dans le commerce. Le Bulletin du marché du lait de l'OFAG mentionne même des augmentations de l'ordre de 6 à 8 centimes en magasin.

Adaptation unilatérale du prix du beurre
Les producteurs de lait ont été les premiers à demander que le prix du beurre en magasin augmente afin que les prix à la production puissent être adaptés en conséquence. Le Bulletin du marché du lait de l'OFAG montre que les prix à la consommation ont grimpé respectivement de 40 ct./kg pour le beurre de choix et de 60 ct./kg pour le beurre de cuisine. La surveillance, par la FPSL, des prix de 32 articles beurriers conclut même à une hausse moyenne du prix du beurre de 61 ct./kg. La marge réalisée sur le beurre par les échelons en aval affiche une amélioration de 25 ct./kg.

Ren­sei­gne­ments

Pierre-André Pittet
Responsable Économie & affaires internationales de la FPSL
079 298 71 72

Reto Burkhardt
responsable de la communication de la FPSL
079 285 51 01

Ce com­mu­niqué de presse en version té­lé­char­geable

La situation du prix du beurre utilisée pour améliorer les marges? (PDF, 99 KB)
Recommander
ImprimerImprimer