Communiqué de presse – Politique laitière

Assurer les pres­ta­tions d'Agro­scope pour l'éco­no­mie laitière suisse

22.05.2018 – Le comité central de la Fédération des Producteurs Suisses de Lait (FPSL) a invité Eva Reinhard, nouvelle directrice d'Agroscope, à parler de l'avenir de la recherche agricole en Suisse. Agroscope fournit aux professionnels de l'économie laitière et à la société des prestations qui ne peuvent pas être achetées à l'étranger et qui représentent une importante composante du Swissness. Au plan national, ces prestations revêtent une plus grande importance que les sites individuels et doivent être garanties. Le comité central de la FPSL adresse au Conseil fédéral une demande claire: veiller à ce qu'Agroscope puisse continuer à faire de la recherche en lien avec la pratique agricole et à élaborer des solutions applicables pour l'économie laitière. Cela exige des moyens financiers. La FPSL est prête à s'engager activement dans la restructuration d'Agroscope. À long terme, ce sont les prestations qui comptent.

Pour répondre aux nouvelles exigences sans cesse posées à la production laitière, les producteurs suisses de lait dépendent des résultats de la recherche d'Agroscope, qui sont directement liés à la pratique agricole. Jusqu'à aujourd'hui, ce système a bien fonctionné pour l'économie laitière. L'annonce d'une réduction du budget d'Agroscope a donc beaucoup surpris. Le comité central a donc voulu être informé directement par Eva Reinhard, nouvelle responsable d'Agroscope, et par Nadja El Benni, membre de sa direction. La mise au point a été accueillie par les applaudissements de la majorité du comité central de la FPSL.

Plus de raison, moins de béton
Agroscope présente des coûts d'infrastructure se montant à près de 50 millions de francs, lesquels sont principalement liés aux coûteux biens immobiliers des nombreux sites. Cette situation a entraîné la mise en place de mesures d'économie sur les projets ces dernières années. Il est toutefois clair pour le comité central de la FPSL que le succès de la recherche n'est possible qu'avec du personnel qualifié. Il enjoint donc la direction d'Agroscope de tout mettre en œuvre pour éviter que l'argent ne se perde dans ces onéreuses infrastructures. La direction d'Agroscope a informé le comité central de la FPSL que le but de la réorganisation est précisément celui-ci: une utilisation des fonds axées sur les résultats.

La restructuration d'Agroscope n’affecte pas la privatisation de la reproduction de cultures
Depuis une année, la branche laitière est unanimement prête à privatiser la production de cultures et à assurer l'entretien de la collection de souches. La FPSL a indiqué qu'elle attend une mise en œuvre rapide du projet.

Le lait doit continuer à peser lourd dans la recherche d'Agroscope
Nadja El Benni a indiqué que le lait bénéficie, directement ou indirectement, de 8 des 17 domaines stratégiques de recherche actuels d'Agroscope. Cela montre qu'une place convenable est accordée au lait. Un comité de projet externe apportera son soutien à la direction d'Agroscope au cours du processus de restructuration. Ce comité sera responsable de faire en sorte que la place du lait dans l'agriculture continue à être prise en compte dans la future recherche agricole. La FPSL considère comme sa tâche et son devoir de défendre les intérêts du lait dans ce processus.

Un accès direct à la recherche est crucial pour l'économie laitière
Contrairement à d'autres branches, un réseau de vulgarisation unique a été mis en place voilà plus de 100 ans à Liebefeld pour l'économie laitière. Les conseillers disposent d’un accès direct aux résultats de la recherche. On assure ainsi que la recherche soit menée en lien avec la pratique agricole et que les résultats soient immédiatement transmis aux exploitations. Ici aussi, tout comme en politique agricole, il convient de "renforcer les points forts" actuels en vue de l'avenir.

Ren­sei­gne­ments

Reto Burkhardt
079 285 51 01

Ce com­mu­niqué de presse en version té­lé­char­geable

Assurer les prestations d'Agroscope pour l'économie laitière suisse (PDF, 93 KB)
Recommander
ImprimerImprimer