Communiqué de presse – FPSL

La FPSL veut une solution de rem­pla­ce­ment propre au secteur laitier pour la loi cho­co­la­tière

15.11.2016 – Entre le 7 et le 11 novembre 2016, la Fédération des Producteurs Suisses de Lait (FPSL) a organisé ses journées régionales d'information. Lors de ces rencontres annuelles, elle a discuté avec les membres intéressés de la situation actuelle du marché, de l'orientation stratégique des activités de marketing et des principales affaires politiques. S'agissant du point central, à savoir la solution de remplacement de la loi chocolatière, tous se sont accordés à dire que le supplément laitier de quatre centimes devait être fixé dans la loi et tous demandent de la transparence en ce qui concerne les demandes pour le trafic de perfectionnement.

La FPSL invite chaque année ses organisations membres à discuter des orientations stratégiques et des principales affaires lors d'une journée d'information. Quelque 270 représentants ont participé aux discussions, parfois animées mais toujours constructives, lors des quatre séances qui se sont déroulées à Egerkingen (SO), Kirchberg (SG), Neyruz (FR) et Thoune (BE).

Le recul de la production ne permet pas encore une augmentation durable des prix
Les analyses internationales et nationales du marché laissent certes entrevoir une amélioration de la situation, mais il faut rester prudent dans l'examen de ces données. Malgré le recul de la production, on observe toutefois également une baisse des ventes. Le franc fort continue de freiner les exportations de fromage. Au premier semestre 2016, on a enregistré un recul de 1,4% des ventes de produits de laiterie.
Cette situation conduit à une amélioration à court terme du prix B. Pour le prix indicatif A, il faudra encore attendre de fortes impulsions sur le marché international pour que la situation change.
 
Pas d'économies sur le dos des producteurs
Les discussions parlementaires relatives au budget 2017 sont en cours. La FPSL soutient et accompagne les représentants de l'agriculture afin de s'assurer que les ressources promises à une agriculture productive comme indemnisation pour ses prestations ne soient pas diminuées.
Les moyens utilisés jusqu'à présent pour les produits de la loi chocolatière (94,6 millions par année) ne doivent pas être réduits non plus. La mise en œuvre des décisions de l'OMC ne doit pas cacher un programme d'économies. C'est pourquoi le supplément laitier de quatre centimes doit être fixé dans la loi. Ce n'est qu'ainsi que l'on pourra maintenir ce canal pour 11% de la production suisse de lait de centrale.
Les membres de la FPSL ont également discuté de leur position sur les quatre initiatives populaires agricoles en cours. L'initiative pour la sécurité alimentaire rencontre un large soutien auprès des producteurs de lait. Le contre-projet actuel doit toutefois faire l'objet d'un examen sérieux. La FPSL viendra prêter main forte à l'Union suisse des paysans afin de présenter un front uni.

Mise en avant de la "provenance suisse"
La campagne à succès Swiss milk inside se démarque parmi les activités actuelles et futures du marketing générique. Lancée en 2015 en réponse au taux de change défavorable entre le franc et l'euro, cette promotion de fidélité s'est transformée en véritable instrument permettant de mettre en avant l'origine suisse des produits dans les rayons. Les résultats de la campagne 2016 pour les yogourts, à laquelle cette année tous les acteurs de la filière laitière participent – dont les deux grands distributeurs –, sont déjà meilleurs que ceux de la campagne de l'année dernière, et ce alors que la promotion n'est pas encore terminée. Outre ces activités classiques de promotion des ventes directement au point de vente, on mènera des mesures de communication générale qui mettront l'accent sur la valeur ajoutée du lait suisse.

Ren­sei­gne­ments:

Hanspeter Kern
président de la FPSL
079 418 52 16

Stephan Hagenbuch
directeur de la FPSL
079 292 97 52

Les pré­sen­ta­tions faites dans le cadre des journées ré­gio­nales en version té­lé­char­geable

Les présentations faites dans le cadre des journées régionale (PDF, 10 MB)
Recommander
Imprimer