Communiqué de presse – Politique laitière

Le chemin vers une amé­lio­ra­tion est long et sinueuxAs­sem­blée des dé­lé­gués du 14 avril 2015

14.04.2015 – Les producteurs suisses de lait doivent actuellement faire face à de très fortes contraintes économiques en raison des fluctuations des taux de change, de la nouvelle structure des paiements directs et de la pression exercée sur les prix du marché laitier.

En 2014, la Suisse a produit une quantité de lait record, vendu à un prix toujours plus bas. La production était une réaction à l’amélioration des prix à partir de 2013. Depuis le mois d’août 2014, cette tendance s’est à nouveau interrompue. L’évolution sur le marché du lait environnant a eu des conséquences clairement négatives pour les producteurs suisses de lait depuis octobre 2014.

Par ailleurs, la décision de la Banque nationale suisse, prise le 15 janvier 2015, d’abandonner le taux plancher du franc face à l’euro a surpris tout le monde. La pression sur l’économie laitière suisse et sur la production laitière s’est immédiatement fait sentir, et on ignore quand elle prendra fin.

Face à cette situation, la FPSL, l’organisation faîtière de tous les producteurs suisses de lait, a pris diverses mesures et formulé diverses revendications. « Il s’agit de réduire les nuisances pour les exploitations de production laitière et l’économie laitière suisse », a souligné le président de la FPSL, Hanspeter Kern, dans son discours d’ouverture.

Voici quelques exemples concrets des efforts fournis par la Fédération des Producteurs Suisses de Lait dans le but d’améliorer la situation :

  • La revendication adressée à la classe politique pour un crédit supplémentaire en faveur du fonds de la loi chocolatière a été nettement renforcée. Par ailleurs, les producteurs de lait attendent des moyens de promotion supplémentaires pour des mesures exceptionnelles dans le pays et pour promouvoir les exportations de fromage.
  • La FPSL s’engage avec force auprès du commerce de détail et des transformateurs de lait contre des baisses inutiles de prix opérées « sur le dos des producteurs ».
  • Au sein de l’Interprofession du lait, les représentants de la FPSL se battent avec les autres producteurs pour une mise en œuvre claire et systématique des règlements relatifs à la segmentation des quantités de lait.
  • Le comité central de la FPSL et le conseil d’administration de LactoFama AG ont décidé de mettre en œuvre les mesures de stabilisation du marché le 1er février 2015 en fonction de la situation. Elles permettent de retirer du marché le lait (C) mis rapidement à libre disposition (lait de restriction), notamment par les fromageries.
  • Le marketing Swissmilk a lancé récemment le projet « Swiss milk inside », qui doit sensibiliser dès le mois de mai les consommatrices et consommateurs et les inciter à l’achat de lait suisse.
  • La situation générale montre encore une fois de manière impressionnante qu’une amélioration des conditions cadre politiques pour une production laitière durable et adaptée aux conditions locales de la Suisse, pays d’herbe et de lait, est à moyen terme indispensable.

Lors de l’assemblée des délégués, les membres du comité central pour la période 2015 à 2019 ont été désignés. Ont été élus au comité central de la FPSL : Ernst Bachmann (VMMO), Karl Häcki (VMMO), Thomas Hirsbrunner (BEMO) et Christophe Noël (FSFL). Alfred Preisig (VMMO) et Jürg Dummermuth (BEMO) viennent se joindre aux actuels suppléants du comité central. Le président Hanspeter Kern et les deux vice-présidents René Vonlanthen et Ruedi Schnyder ont été réélus pour quatre ans, sans discussion.

L’assemblée a en outre pris congé de Christian Burren (BEMO) et lui a rendu hommage pour les nombreuses années consacrées au service des producteurs suisses de lait. Une belle cloche lui a été remise en guise de cadeau de départ.

Pour le reste, les délégués ont adopté les objets statutaires (rapport annuel 2014, comptes annuels, décharge aux organes) et approuvé les décisions financières ordinaires (défense professionnelle, marketing générique pour le lait et communication générique en faveur du fromage suisse) pour l’exercice 2015/16. Ils avaient auparavant pris connaissance des mesures réalisées par le marketing Swissmilk et le marketing de SCM ; ces présentations peuvent être consultées sur www.swssmilk.ch

Ren­sei­gne­ments :

Hanspeter Kern
président
079 418 52 16

Kurt Nüesch
directeur
079 661 41 59

Stefan Hagenbuch
directeur adjoint, communication
stefan.hagenbuch@swissmilk.ch
079 292 97 52

Recommander
Imprimer