Communiqué de presse – Marché du lait

La situation sur le marché du lait reste ex­trê­me­ment tendue

13.05.2015 – Lors de sa séance de mai, le comité central de la Fédération des Producteurs Suisses de Lait (FPSL) s’est penché sur la situation difficile qui perdure sur le marché du lait et a été informé sur l’état actuel de la mesure de stabilisation du marché et sur la mesure spéciale « Swiss milk inside ». Il a, à ce sujet, rappelé les revendications des producteurs de lait à l’égard des cercles politiques et des partenaires de la branche. Reto Burkhardt, actuel conseiller personnel du chef d’Agroscope, a été élu comme chef de la section d’état-major Communication de la FPSL.

Lors de sa séance de mai, le comité central de la FPSL s’est penché sur la situation extrêmement difficile et tendue qui règne sur le marché du lait. Les faibles prix pratiqués au niveau international et dans l’UE ainsi que la force du franc, ou la faiblesse de l’euro, posent d’importants défis au secteur laitier et aux producteurs de lait. Alors que les prix pour les principales variétés fromagères produites à partir de lait de non-ensilage sont restés plus ou moins stables, les prix du lait de centrale ont chuté pour atteindre un niveau intolérable. Un revenu du lait à peine supérieur ou parfois même inférieur à 50 centimes par litre mènera les producteurs à la ruine. En effet, avec un tel prix en Suisse, où le niveau de coûts est élevé, même les exploitations bien structurées et gérées rationnellement produisent du lait à perte. De nombreux producteurs ne pourront ou ne voudront pas supporter ces pertes sur le long terme et se tourneront vers des solutions rapportant davantage pour une charge de travail moindre.

Le comité central a en outre été informé de l’avancement de la mesure de stabilisation de LactoFama, qui a permis d’alléger le marché du lait depuis février et d’éviter une baisse supplémentaire du niveau général des prix. De plus, grâce à cette mesure, une importante quantité de lait résultant de la limitation de la production fromagère a pu être retirée du marché. Le comité central a également pris connaissance de l’état de la mesure « Swiss milk inside », prise par le marketing de la FPSL à la suite de l’abandon du taux plancher avec l’euro. Cette campagne spéciale qui vise à encourager les consommateurs à acheter des produits laitiers suisses et à les sensibiliser, au point de vente, à la question de la provenance suisse, sera lancée début juin, comme prévu.

Le comité central de la FPSL a une fois encore rappelé sa revendication pour un crédit supplémentaire suffisant d’environ 26 millions de francs dans le cadre de la loi chocolatière pour que le taux de remboursement annoncé de 85 % puisse être atteint. Il a également demandé aux partenaires de la branche de maintenir le prix indicatif du lait A à 68 centimes à partir de juillet et de baser à nouveau le prix effectif du lait sur le prix indicatif à partir du second semestre 2015.

Le comité central et les organisations membres de la FPSL ont par ailleurs décidé de se rencontrer en été/automne afin de faire le point sur la situation en prévision de l’année 2016 et d’examiner les paramètres-clés et les mesures stratégiques définis il y a deux ans.

Dans le but de décharger la direction et de combler un manque de personnel, le comité central a élu Reto Burkhardt comme chef de la section d’état-major Communication de la FPSL. Reto Burkhardt est actuellement conseiller personnel du chef d’Agroscope et entrera en fonction à la FPSL début octobre 2015.

Ren­sei­gne­ments

Hanspeter Kern
président
079 418 52 16

Kurt Nüesch
directeur
031 359 52 11
079 661 41 59

Ce com­mu­niqué de presse en version té­lé­char­geable

La situation sur le marché du lait reste extrêmement tendue (PDF, 53 KB)
Recommander
Imprimer