Communiqué de presse – Politique laitière

Les pro­duc­teurs suisses de lait veulent défendre la valeur ajoutéeAs­sem­blée ex­tra­or­di­naire des dé­lé­gués du 25 novembre 2014

25.11.2014 – Lors de l’assemblée extraordinaire des délégués de la Fédération des Producteurs Suisses de Lait, la décision de financement pour les mesures saisonnières de stabilisation du marché selon la proposition du comité central de la FPSL a été adoptée presque sans discussion, après de nombreuses séances d’information. Les actionnaires de LactoFama AG avaient déjà donné antérieurement par écrit l’accord au cofinancement.

Lors de l’assemblée du 15 avril 2014, le président de la Fédération des Producteurs Suisses de Lait (FPSL), Hanspeter Kern, avait déjà annoncé aux délégués qu’ils auraient le dernier mot concernant le financement de mesures de stabilisation du marché sous l’égide des producteurs de lait. Par 136 voix pour, 10 voix contre et 4 abstentions, les délégués réunis aujourd’hui en assemblée extraordinaire ont approuvé très nettement la proposition du comité central de verser à partir du 1er décembre 2014 0,35 centime par kilo de lait commercialisé pour des mesures saisonnières de stabilisation du marché. Le vote s’est déroulé pratiquement sans discussion. Par ailleurs, les douze actionnaires actuels, parmi lesquels on compte les plus importantes organisations de commercialisation de lait, contribuent au financement à raison de 0,10 centime supplémentaire. Le président de la FPSL a commenté cela comme une décision très claire sur une question de fond, décision qui a par ailleurs un effet non négligeable vers l’extérieur. Une adaptation des règlements concernés a été en revanche abondamment discutée en prélude de l’assemblée.

Le directeur Kurt Nüesch a donné aux délégués et aux invités un aperçu condensé des affaires en cours. L’évolution des marchés du lait dans le monde n’est pas sans influencer le marché helvétique. C’est pourquoi 2015 sera une année exigeante pour les producteurs de lait et l’économie laitière. Cependant, il s’agit aussi actuellement d’unir nos forces contre tous les projets de coupes budgétaires en défaveur de l’économie laitière et de l’agriculture dans le débat sur le budget 2015. La PA 2014-17 est encore trop jeune pour que l’on puisse reconnaître ses effets déterminants dans toutes leurs dimensions. Le printemps prochain, la FPSL mènera avec l’Union suisse des paysans une enquête sur ces effets et en déduira les conclusions et revendications qui s’imposent. Daniel Schreiber, président de MIBA, a en outre proposé à la FPSL de rédiger jusqu’à la prochaine assemblée des délégués un rapport concret concernant les effets de la PA 2014-17 sur la production laitière, proposition bien accueillie par le président Hanspeter Kern et l’assemblée.

Ren­sei­gne­ments :

Hanspeter Kern
président
079 418 52 16

Kurt Nüesch
directeur
079 661 41 59

Stefan Hagenbuch
directeur adjoint, communication
079 292 97 52

Recommander
Imprimer