Communiqué de presse – FPSL

Le lait demeure une denrée peu abondante

07.11.2013 – Lors de l’assemblée des délégués de la FPSL du 6 novembre 2013, le président Hanspeter Kern a noté que le cap de la FPSL était de nouveau clairement fixé. Dans le même temps, l’examen de la stratégie a permis de redéfinir les priorités. L’exposé de Bernard Lehmann, directeur de l’Office fédéral de l’agriculture a eu un écho positif auprès des producteurs de lait; l’orateur invité s’est en effet exprimé en faveur d’une agriculture et d’une économie laitière de production.

Hanspeter Kern, président de la Fédération des Producteurs Suisses de Lait (FPSL), veut entretenir un dialogue ouvert et direct avec les membres, les partenaires du marché, les offices fédéraux compétents et tous les décideurs de l’économie et de la politique. Les nombreux entretiens menés depuis son arrivée à la présidence l’ont conforté dans cette opinion et motivé à poursuivre sur cette voie. Ces derniers mois, le comité central de la FPSL a nommé une nouvelle direction opérationnelle ; il a en outre examiné la stratégie de la Fédération et celle du marketing Swissmilk. Ainsi, le cap à suivre par la FPSL est de nouveau clairement fixé. " La FPSL est sur la bonne voie et la continuité est assurée tant sur le plan du personnel que sur le plan de la stratégie ", a conclu H. Kern.

Le directeur Kurt Nüesch a informé les délégués des résultats de l’examen de la stratégie. La FPSL demeure le centre national de compétence pour tout ce qui touche au lait et est composée d’organisations membres régionales autonomes fortes. Une plateforme pour le lait de centrale sera constituée avec les organisations de négoce afin d’assumer, le cas échéant, plus de responsabilités lors des prochaines situations de quantités excédentaires. Autre élément nouveau, on publiera à l’avenir les intérêts des candidats au comité central de la FPSL. Si l’examen de la stratégie a donc permis de mettre l’accent sur de nouveaux points, on n’a pas pour autant " réinventé la roue ". Comme les résultats de l’examen avaient déjà été présentés lors de journées régionales, les délégués ont pris connaissance de la nouvelle orientation avec un grand intérêt, mais sans débat.

En ce qui concerne l’évaluation du marché, la FPSL pense que, malgré une brève hausse (en août 2013), l’offre de lait en Suisse restera limitée à moyen terme pour diverses raisons (fourrages, cheptel, Politique agricole 2014-17, etc.) Dans les pays limitrophes (UE), les prix devraient se maintenir à un niveau élevé. Sur la base des indicateurs convenus, la FPSL table sur une augmentation substantielle du prix indicatif A publié par l’IP Lait pour la période de janvier à mars 2014.

L’intervention de Bernard Lehmann, directeur de l’Office fédéral de l’agriculture (OFAG), a retenu l’attention des participants. Selon lui, le lait restera une denrée peu abondante au niveau mondial dans les prochaines années. Dans ce contexte, il entrevoit des opportunités pour l’économie laitière suisse. Les propos du directeur de l’OFAG, qui a clairement pris position en faveur d’une agriculture et d’une économie laitière de production, ont recueilli un écho favorable chez les délégués après que les discussions sans fin sur la Politique agricole 2014-2017 avaient créé de grandes incertitudes. Selon lui, il faut voir en la PA 2014-17 une contribution à la stabilité des quantités de lait. " En Suisse, nous devons veiller au capital que représente le lait " a-t-il souligné avant de lancer, comme un défi aux producteurs présents, que " nous devons être les meilleurs dans notre ligue. " Il a finalement exhorté les producteurs à toujours agir en stratèges.

Autres ren­sei­gne­ments:

Hanspeter Kern
Président
Mobile: 079 418 52 16

Stephan Hagenbuch
Directeur adjoint
Mobile: 079 292 97 52

Le com­mu­niqué de presse en fromat pdf

Le lait demeure une denrée peu abondante (PDF, 97 KB)
Recommander
Imprimer