Assurance qualité

Les magasins proposent des produits laitiers d’excellente qualité. Celle-ci est le résultat des démarches conséquentes entreprises par les producteurs eux-mêmes et les institutions qui les soutiennent en matière d’assurance de la qualité.

L’as­su­rance qualité dans la pratique

Les exploitations de production laitière sont régulièrement contrôlées.

L’assurance de la qualité (AQ) dans la production et la transformation du lait signifie que les processus sont contrôlés d’un bout à l’autre de la filière et qu’en présence d’irrégularités, des mesures sont prises pour prévenir les erreurs ou y remédier rapidement. Les principales bases de droit public de l’assurance de la qualité sont l’ordonnance du Département fédéral de l’économie (DFE) réglant l’hygiène dans la production laitière, l’ordonnance sur le contrôle du lait et l’ordonnance sur l’hygiène. À l’échelon de la transformation du lait, on applique des normes et standards internationaux tels que BRC, IFS et ISO 22 000. L’application des prescriptions et les contrôles supposent une bonne formation de base et continue.

La qualité, mot-clé en politique

Le concept de qualité est investi d’une image très positive. La clientèle veut des produits de la meilleure qualité possible. La conformité aux critères d’innocuité et de goût sont des impératifs absolus. On parle beaucoup d’élargir le concept à d’autres aspects de la qualité comme la production écologique et conforme aux besoins des animaux ainsi que la rémunération équitable des prestations (standard social). Les prescriptions et normes sévères font augmenter le prix des produits. La question se pose donc de savoir jusqu’à quel point de tels critères de qualité peuvent être communiqués avec les produits et dans quelle mesure ils permettent de dégager un revenu supplémentaire. Pour éviter que l’économie laitière suisse ne soit désavantagée, les mêmes mesures devraient être appliquées aux produits importés et transformés. La question des critères de qualité élargis doit être réglée plus clairement dans les accords de libre échange et à l’OMC. Actuellement, la Confédération planche sur une stratégie de qualité pour le secteur agroalimentaire. Elle a élaboré à cet effet une charte "Stratégie Qualité de l’agriculture et de la filière alimentaire suisses" (voir lien ci-dessous).

Recommander
Imprimer