Notre environnement

De l'étable à la table: le transport du lait

back to top
Notre environnement

De l'étable à la table: le transport du lait

Après la traite, tout doit aller vite. Un transport efficace et de courtes distances concourent à ce que le lait frais parvienne rapidement au transformateur, puis dans le verre du consommateur.

Fraîcheur garantie grâce à des trajets courts

En Suisse, le lait est presque toujours à portée de main. Notre pays est en effet plutôt petit en comparaison européenne. De plus, la bonne répartition régionale des entreprises de transformation permet des temps de transport particulièrement courts. Un bon point pour l'environnement, et la garantie que le lait suisse arrive toujours frais dans le verre du consommateur.

En Suisse, quelque 500 000 vaches laitières sont traites deux fois par jour. Lors de la collecte à la ferme, le lait cru est déversé dans une cuve, refroidi, puis acheminé plus loin. Il existe plusieurs scénarios.

Lors de la collecte à la ferme, le lait cru est déversé dans une cuve, refroidi, puis acheminé plus loin.
Lors de la collecte à la ferme, le lait cru est déversé dans une cuve, refroidi, puis acheminé plus loin.

Des spécialistes pour assurer la qualité

Le transport du lait est le plus souvent assuré par des camions-citernes spécialement conçus à cet effet, qui respectent les dernières exigences techniques et en matière d'hygiène. Le but: garantir la qualité du lait cru frais. Des exigences élevées s'appliquent au nettoyage, et des contrôles réguliers veillent à ce que les normes de qualité soient respectées.

3

scénarios

  1. Le paysan apporte directement son lait à un transformateur local. C'est le cas, par exemple, s'il y a une fromagerie ou une laiterie au village.

  2. Le paysan apporte son lait à un centre collecteur. Le lait est ensuite acheminé chez un transformateur régional ou suprarégional.

  3. Une entreprise spécialisée dans le transport du lait vient chercher le lait directement à la ferme et l'achemine jusqu'au transformateur.