Nos agriculteurs

L'alpage: un camp sportif pour les vaches

back to top
Nos agriculteurs

L'alpage: un camp sportif pour les vaches

16,3 kilomètres avec un dénivelé de 590 mètres: voilà le parcours moyen d'une vache qui monte à l'alpage. C'est le début de l'estivage, période passée par les vaches laitières dans les pâturages d'alpage.

Pas de week-end pour Lovely

Si la montée à l’alpage est déjà une vraie séance de fitness pour les vaches, la vie à la montagne favorise également la santé et la robustesse des animaux. Pour les exploitants des quelque 10 000 alpages aussi, cette période est synonyme de dur labeur. En moyenne, ils travaillent 14 heures par jour, sept jours sur sept. Car les vaches ne connaissent pas le concept de week-end. En plaine non plus, l'été n'est pas de tout repos: pendant l'estivage, les surfaces sont utilisées pour produire du fourrage en prévision des mois d'hiver.

  • Les vaches laitières contribuent au maintien d'un paysage ouvert en zone de montagne.

  • La mise au pâturage favorise la croissance des racines et contribue à la fixation du CO2 dans le sol.

  • La vie à la montagne favorise la santé et la robustesse des animaux.

  • Cette biodiversité, Lovely en profite aussi. À l'alpage, elle peut déguster des centaines de plantes différentes, ce qui n'est pas le cas en plaine.

Importance de la mise au pâturage

Tout ce travail en vaut la peine. En plus de perpétuer une tradition suisse, les vaches laitières contribuent au maintien d'un paysage ouvert en zone de montagne. La présence de vaches dans les pâturages d'alpage permet d'empêcher qu'ils soient envahis par la forêt et les buissons. On préserve ainsi la précieuse biodiversité des prairies de montagne suisses, beaucoup plus grande qu'en forêt. On entretient aussi l'image de carte postale des montagnes suisses que les touristes affectionnent tant. Enfin, la mise au pâturage favorise la croissance des racines et contribue à la fixation du CO2 dans le sol.

Notre environnement

Gaz à effet de serre - un calcul complexe

Le fromage d'alpage, un souvenir authentique

Cette biodiversité, Lovely en profite aussi. À l'alpage, elle peut déguster des centaines de plantes différentes, ce qui n'est pas le cas en plaine. Et bien que les pâturages d'alpage soient un peu moins nourrissants et que les vaches produisent donc moins de lait qu'en plaine, celui-ci est particulièrement goûteux. La différence est là, et elle se sent surtout dans le fromage d'alpage.

La plupart du temps, le lait produit à l'alpage est transformé sur place en fromage d'alpage. Cette appellation est strictement protégée: on ne peut fabriquer du fromage d'alpage qu'avec du lait d'alpage. Une garantie d'y trouver le meilleur des prairies de montagne. Ainsi, le fromage d'alpage contient par exemple plus d'acides gras oméga-3 – bons pour la santé – que les autres types de fromage. Le souvenir parfait à ramener de vacances à la montagne!