Histoires de fermes

Orties, cristal de roche et valériane

back to top
Histoires de fermes

Orties, cristal de roche et valériane

Les préparations biodynamiques jouent un rôle important sur la ferme des Zeller, en Appenzell. L'agriculteur Demeter sait comment les utiliser pour avoir un sol fertile et des animaux en bonne santé.

Histoires de fermes

Aujourd'hui, nous rendons visite à Christian Zeller: cet agriculteur Demeter porte une attention particulière aux interactions complexes entre le sol, les plantes, les animaux et l'humain. Plus d'infos sur l'agriculture Demeter.

Il ne s'agit pas de magie

Je baisse la tête pour franchir la porte de la cave et descends trois marches. Là, dans la semi-obscurité, se trouve la "boîte magique" comme j'ai envie de l'appeler. Mais Christian Zeller n'approuverait pas ce nom. La boîte renferme les préparations biodynamiques qu'il utilise sur sa ferme Demeter à Speicher, dans le canton d'Appenzell Rhodes-Extérieures. Christian Zeller souligne bien qu'il ne s'agit pas de magie. Il plonge la main dedans, retire le bouchon en liège d'une petite bouteille et me la fait sentir. Je ne reconnais pas l'odeur. "Valériane", dit-il. D'autres bocaux et récipients renferment des préparations à base de bouses de vache, de cristaux de roche, d'orties et d'autres plantes médicinales. Christian Zeller les répand sur les champs pour rendre les sols fertiles et garder les animaux en bonne santé.

Christian Zeller garde ses "armes secrètes" à la cave.
Christian Zeller garde ses "armes secrètes" à la cave.

Le visible et l'invisible

Assis à la longue table en bois devant la ferme, une tasse de café à la main, Christian Zeller m'explique en quoi consiste la philosophie Demeter. Celle-ci se base sur une représentation de l'agriculture comme un cercle de vie auquel appartiennent le sol, les plantes, les humains et les animaux. "Certains aspects de l'agriculture Demeter sont visibles, comme les cornes sur la tête de nos vaches." D'autres ne sont par contre pas visibles à l'œil nu et échappent parfois aussi à la science; ils remontent aux enseignements de l'anthroposophe Rudolf Steiner. C'est le cas par exemple des préparations, dont les effets précis n'ont pas pu être prouvés, ou du lien au cosmos et aux constellations, qui déterminent le moment des semis.

Aussi bonne qu'elle soit, une philosophie m'apporte peu si je n'arrive pas à vendre mes produits.

Christian Zeller, agriculteur Demeter

Bio depuis les années 1990

La famille Zeller exploite la ferme située au cœur du village de Speicher depuis plus d'un demi-siècle. Le père s'est reconverti au bio au début des années 1990. Christian Zeller reprend la ferme en 2007 et se demande rapidement comment étendre les principes de l'agriculture biologique. "Nous voulions trouver un mode d'exploitation qui soit bon pour nous, pour l'environnement et pour les animaux", explique Christian Zeller. Il l'a trouvé dans l'agriculture Demeter. "Des raisons économiques ont donné la dernière impulsion en faveur de la reconversion: notre fromagerie cherchait du lait Demeter", dit-il. Un point important, car: "Aussi bonne qu'elle soit, une philosophie m'apporte peu si je n'arrive pas à vendre mes produits."

La ferme de la famille Zeller est au cœur du village.
La ferme de la famille Zeller est au cœur du village.

"Feed no food"

La vente de lait et de viande de la ferme Zeller marche très bien. Je le remarque à l'agitation qui règne toute la matinée dans le petit magasin de la ferme. Christian Zeller salue par son prénom chaque client·e ou presque. Il aime recevoir les retours positifs de sa clientèle. Car la qualité lui tient à cœur. Ses produits sont entièrement à base d'herbages: les vaches ne mangent que de l'herbe, de l'ensilage d'herbe, du fourrage sec et un peu de granulés d'herbe. "Feed no food", comme dit le paysan. Aucune nourriture utilisable par l'humain ne doit atterrir dans la mangeoire. "D'une part, cela correspond à la nature des animaux", dixit Christian Zeller. "D'autre part, c'est le plus logique avec notre emplacement: l'herbe pousse tout simplement mieux à environ 1000 mètres d'altitude." Transformer cette herbe en lait et en viande, c'est le défi de Christian Zeller.

L'été au pâturage

La majorité de ses vaches passent l'été un peu plus haut, sur les pâturages situés à deux kilomètres de la ferme. Christian Zeller s'y rend deux fois par jour pour la traite. Et même trois fois aujourd'hui pour me montrer les prés et les bêtes. Le troupeau compte surtout des Brunes originales. Mais entre toutes ces robes brun-argenté, on repère Leona et ses taches rouges: c'est la vache que les Zeller ont reçu comme cadeau de mariage. Et on aperçoit aussi Jim, un taureau puissant qui, malgré son jeune âge, inspire le respect.

Les cornes: élémentaires sur une ferme Demeter.

Les cornes: élémentaires sur une ferme Demeter.

Un troupeau harmonieux

Jim est là – comme le dit Christian Zeller – "pour faire son boulot". C'est-à-dire, engendrer des veaux. Il participe aussi au maintien de la hiérarchie et de l'harmonie au sein du troupeau. Toutefois, comme m'explique l'éleveur, un taureau représente toujours un certain risque car son humeur peut vite devenir imprévisible. "C'est pour ça que nos taureaux proviennent de notre élevage, ou alors ils arrivent très jeunes sur notre ferme. Ils restent environ deux ans chez nous, et généralement, tout se passe bien durant cette période." Christian Zeller est conscient que ce n'est pas possible partout. Cela demande aussi du travail: les chemins pédestres qui traversent les pâturages, par exemple, doivent être délimités par des clôtures pour des raisons de sécurité.

14 % des terres sont consacrées à la biodiversité.
14 % des terres sont consacrées à la biodiversité.

Un lieu de vie pour les insectes

Après les animaux, Christian Zeller me montre autre chose: les surfaces de compensation. "14 % de nos surfaces d'exploitation sont consacrées à la biodiversité", déclare-t-il. Il y pousse différents types d'herbes et d'herbes aromatiques, comme l'achillée mille-feuilles, le carvi et le thym. Les surfaces de compensation offrent un lieu de vie à toute une diversité d'insectes, autant sur les pâturages en altitude qu'en bas, dans le verger de la ferme. En échange, les insectes pollinisent les fleurs. Avec les pommes récoltées, Christian Zeller produit notamment du vinaigre. Qu'il utilise pour renforcer le système immunitaire de ses animaux. Lentement, je commence à comprendre le principe du cycle de vie.

Notre environnement

Vertes prairies et précieux trèfles

Nos vaches

Au menu d'une vache laitière