Histoires de fermes

Il faut de tout pour faire une ferme

back to top
Histoires de fermes

Il faut de tout pour faire une ferme

Les goûts des consommateurs évoluent très vite et l'agriculture suit la cadence. Quoi qu'il en soit, l'agriculteur bio Hannes Hefti a choisi une stratégie à long terme avec des races rustiques et de la vente directe.

Histoires de fermes

Aujourd'hui, nous nous rendons sur l'exploitation de la famille Hefti: en tant qu'agriculteurs bio, ils respectent des normes particulièrement strictes en ce qui concerne la taille de l'étable, les sorties du troupeau ou encore l'alimentation des animaux. Pour en savoir plus sur l'agriculture biologique.

Tout ne tourne pas qu'autour du lait

Partout, du bois. Le soleil traverse les vitres blanchies. L'air est empli de particules de foin. Malgré ses dimensions, l'étable est un abri douillet. L'imposant bâtiment est la pièce maîtresse de la ferme Hüsliguet. Quatre veaux et dix jeunes bovins y vivent avec les 30 vaches en train de paître dans le pré d'à côté. "Nos vaches produisent de la viande et du lait. C'est pourquoi chez nous, il n'y a pas que la performance laitière qui compte", explique Hannes Hefti.

À l'étable ou au pâturage: tout le monde s'affaire.
À l'étable ou au pâturage: tout le monde s'affaire.

Paysans depuis quatre générations

Dans la famille Hefti, le métier d'agriculteur se transmet depuis quatre générations. Hannes et Sandra, son épouse, gèrent la ferme Hüsliguet, une exploitation bio située à Mitlödi, dans le canton de Glaris. Aujourd'hui, je suis venue leur rendre visite. "Avant, l'exploitation était tenue par mon père. Nous l'avons reprise en 2013", relate Hannes. "Peu de temps après, nous avons construit la nouvelle étable." Il me fait visiter les lieux. Ses enfants, Hannes Junior, Ruedi, Daniel et Sereina, nous suivent. Quatre têtes blondes vêtues de chemises edelweiss, gambadant pieds nus autour de nous: on se croirait dans un conte.

Nos vaches mangent uniquement des fourrages grossiers provenant de la ferme: des herbages, du foin et de l'ensilage.

Hannes Hefti, paysan bio

Au menu: de l'herbe et du foin

Avec leur belle robe brillante aux tons gris-brun, les vaches semblent elles aussi tout droit tirées d'un album illustré. Elles ont toutes des cornes. Pour Hannes, c'est normal. La famille Hefti détient des vaches Brunes originales. Cette race rustique produit par nature un peu moins de lait. Hannes ne veut rien modifier: "Nos vaches mangent uniquement des fourrages grossiers provenant de l'exploitation – des herbages, du foin et de l'ensilage. Ce régime convient très bien aux Brunes originales, et elles en profitent l'été sur l'alpage."

Ici, rien de plus normal que des vaches à cornes.
Ici, rien de plus normal que des vaches à cornes.
Nos vaches

Avec ou sans cornes?

Du fromage d'alpage…

Tandis que les enfants s'amusent dans le foin avec les chiens Kira et Sina, Hannes me parle de son exploitation: "Les vaches passent l'été sur l'alpage de Guetbächi." L'alpage se divise en trois pâturages situés à différentes altitudes, avec des chalets d'alpage. Le bétail reste dans les zones où il peut brouter à son aise. Hannes séjourne tout l'été à l'alpage. Sandra et les enfants le rejoignent pendant les vacances d'été et le week-end. "Là-haut, je suis responsable de la production de fromage", explique-t-il. Il est toujours épaulé par une autre personne. La famille commercialise son fromage d'alpage dans quelques commerces de la région et dans son propre magasin de ferme.

… et du lait au distributeur

Dans le magasin de ferme, les enfants sont en train de se servir du jus de pomme – l'un des nombreux produits en vente. La famille Hefti propose aussi du beurre d'alpage, du lait cru dans un distributeur, du fromage frais, du séré, des glaces, du miel et du bois de feu. Des pâtes et des œufs viennent compléter l'assortiment: il y a deux ans, les Hefti ont grossi leur effectif de poules pondeuses, passant de 300 bêtes à 2000. Celles-ci logent dans l'ancienne étable. Nous y jetons un coup d'œil. Aujourd'hui, elles restent plutôt dans le jardin d'hiver. Elles pourraient profiter du plein air, mais n'en ont pas envie. "Lorsque le soleil tape, la plupart préfèrent rentrer", explique Hannes.

Vente de fromage produit sur l'alpage de Guetbächi.

Vente de fromage produit sur l'alpage de Guetbächi.

Une branche d'exploitation bienvenue

Les poules ont permis à Hannes de régler un problème de gestion sur son exploitation: en été, pendant qu'il travaille à l'alpage, il faut trouver quelqu'un qui s'occupe du foin pour l'hiver. Les revenus dégagés grâce aux volailles ont justement permis à Hannes d'engager son frère Köbi. À la base, la ferme Hüsliguet est une affaire de famille: Hannes loue l'alpage de Guetbächi avec son autre frère, Thomas. L'épouse de Thomas fabrique le séré et le fromage frais en vente dans le magasin de ferme. Leur père s'occupe quant à lui du bois de feu.

2000 poules pondeuses vivent à la ferme.

2000 poules pondeuses vivent à la ferme.

Un travail honnête

Pour Hannes, le temps passé avec sa famille est un aspect très appréciable de son métier. "Je vois souvent les enfants; je ne les retrouve pas seulement le soir. Je suis mon propre patron et peux prendre le temps de discuter quand ça me chante", dit-il, assis confortablement à la table de la cuisine. Il aime en outre le fait de fabriquer les produits de A à Z. "C'est un travail d'une grande honnêteté." Hannes cite aussi les points négatifs: "Les tâches administratives sont devenues beaucoup plus lourdes et plus complexes", confie-t-il. Surtout, l'agriculture d'aujourd'hui doit s'adapter aux désirs sans cesse changeants des consommateurs·trices.

Nos vaches

Notre top 7 des races de vaches

Diversifier son activité

Le changement de comportement des consommateurs·trices a eu un impact sur l'exploitation de la famille Hefti. "Aujourd'hui, on ne peut plus se contenter de se spécialiser dans une branche en espérant que la demande jouera encore en notre faveur dans cinq, dix ou 20 ans. Voilà pourquoi j'essaie de jouer un peu sur tous les tableaux avec notre diversité de produits." La famille projette à présent de construire un local de transformation. Hannes et Sandra ne souhaitent pas encore nous dévoiler tous leurs plans, mais la production de pâtes en fera partie.