Le lait suisse

11 choses à savoir sur la bûche de Noël

back to top
Le lait suisse

11 choses à savoir sur la bûche de Noël

La reine des desserts de Noël se décline en plein de saveurs différentes, et plus ça va, plus on ose la faire maison. Voyage en 11 étapes dans l'univers gourmand et parfois kitsch de la bûche de Noël.

Le dessert de Noël par excellence

Avec son allure gourmande et ses décorations colorées, elle fait briller les yeux des enfants. On lui trouve toujours une petite place, même après un bon repas. La bûche est le dessert incontournable des fêtes de fin d'année. Vous préférez l'acheter, ou la faire maison? Dans le fond, une bûche pâtissière, c'est une génoise agrémentée de crème au beurre... Et de décorations de Noël, bien sûr. Y a-t-il autre chose à savoir sur ce dessert aussi bon que beau? Oui! Voici 11 infos culinaires et culturelles sur la bûche de Noël.

La crème au beurre: à aromatiser selon les envies.

La crème au beurre: à aromatiser selon les envies.

1. La base de tout: la crème au beurre

Qui dit bûche de Noël traditionnelle, dit crème au beurre. C'est elle qui sert de glaçage et apporte au dessert une fraîcheur bienvenue. Et, soyons francs, c'est aussi elle qui cale l'estomac sans laisser la moindre chance d'avaler un dernier chocolat. La recette de la crème au beurre varie selon le dessert. Traditionnellement, on trouve dans la bûche une crème composée d'œufs, de sucre et… de beurre, naturellement.

Peut-on la préparer à l'avance? La réponse dans notre astuce.

Crème au beurre

  • 10min
  • Veggie

Crème au beurre légère

  • 58min
  • Veggie

2. D'où vient la tradition de la bûche de Noël?

Si elle s'appelle ainsi, c'est parce qu'au départ, la bûche de Noël était une énorme bûche que l'on faisait brûler dans l'âtre le soir du réveillon. La génoise roulée et fourrée de crème au beurre a remplacé cette tradition durant le 20e siècle. Née dans les pâtisseries parisiennes, la mode des bûches s'est diffusée dans les territoires francophones, dont la Suisse. C'est aujourd'hui le dessert de Noël par excellence en France, en Suisse romande, en Belgique, au Québec et au Liban, notamment.

L'objectif: une génoise souple et moelleuse.
L'objectif: une génoise souple et moelleuse.

3. Le défi de la génoise

La seconde pièce maîtresse de la bûche, c'est la génoise. Elle a beau être composée de seulement quatre ingrédients – œufs, farine, sucre, sel –, elle demande un peu de technique. Voici quelques conseils pour réussir l'étape cruciale: la cuisson.

  • Étalez votre pâte à génoise sur une plaque de four chemisée de papier sulfurisé. Le rectangle doit faire env. 1cm d'épaisseur.
  • Ne laissez pas la génoise dorer trop longtemps, elle risque de devenir cassante.
  • À la sortie du four, retournez la génoise sur une feuille de papier sulfurisé, couvrez-la avec la plaque de four chaude et laissez-la refroidir ainsi. Il sera plus facile de la rouler par la suite.

À propos: faut-il rouler la génoise dans la longueur ou dans la largeur? Pour qu'une bûche atteigne le bon diamètre, roulez-la dans le sens de la largeur.

Comment faire une roulade?

Comment faire une roulade? | Tuto cuisine | Swissmilk (2020)

4. Peut-on préparer la bûche à l'avance?

Faire une bûche maison, ce n'est pas compliqué (surtout maintenant que vous connaissez nos astuces culinaires). Mais on a bien assez à faire le jour de Noël, entre la table à décorer et la dinde à farcir. Bonne nouvelle: vous pouvez préparer votre bûche la veille. Elle se garde sans problème 24h au frigo, et gagnera même en moelleux. Attention toutefois: la crème au beurre a tendance à absorber les odeurs. Pour éviter tout arrière-goût indésirable, emballez-la bien. Et si vous souhaitez vous y prendre très tôt, sachez que vous pouvez aussi la congeler. Sortez-la du congélateur environ 6h à l'avance et laissez-la décongeler au frigo. Si ce dernier est plein (ce qui risque d'être le cas), placez-la sur le balcon. Ajoutez les décorations de type copeaux de chocolat au dernier moment.

De plus en plus de personnes font une bûche maison.

De plus en plus de personnes font une bûche maison.

5. La bûche se décline au pluriel

Au chocolat, aux fruits, à la mousse, glacée, façon forêt-noire… La bûche de Noël se revisite et se décline à l'infini, selon vos goûts! À commencer par la crème au beurre: on l'aromatise avec du café, du cacao, de la vanille ou de l'alcool, par exemple du Grand Marnier. La crème au beurre n'est pas votre tasse de thé? Pas de problème: il existe de délicieuses recettes à base de mascarpone et de crème, comme notre bûche forêt-noire. La génoise n'est pas en reste: on peut l'imbiber d'un sirop, d'un alcool ou de citron… mais avec modération, pour ne pas en modifier la texture. Question matériel, pas besoin de moule pour une bûche pâtissière. Si vous tentez une bûche glacée: votre moule à cake fera parfaitement l'affaire. Une bûche rectangulaire, c'est tendance!

6. Il reste de la bûche, que faire?

"Qui reprend de la bûche?" Vous la craignez, cette question, et pourtant vous savez que vous n'y échapperez pas le soir de Noël... Comment conserver les restes de bûche? Cela dépend de la recette:

  • Une génoise fourrée à la crème au beurre sans œufs se garde 5-7 jours au réfrigérateur.
  • Une génoise fourrée à la crème au beurre avec des œufs ne se garde pas plus de 3 jours. Attention, une bûche restée au chaud sur la table aura une durée de conservation plus courte.
  • Une bûche glacée maison ne peut pas être recongelée. Si vous sentez que vous ne la finirez pas, sortez-la brièvement du congélateur au moment de la servir, coupez les tranches nécessaires et remettez-la aussitôt au congélateur. Ainsi, vous pourrez profiter sans danger de votre bûche les jours suivants.
Un tupp' et au frigo: pas besoin de se forcer à la finir le jour même.
Un tupp' et au frigo: pas besoin de se forcer à la finir le jour même.

7. Championne du monde

Il existe des records du monde pour à peu près tout, et la bûche de Noël ne fait pas exception. En 2014, la France a repris le record de la plus longue bûche à la Chine. Réalisée dans le cadre du Téléthon, la pâtisserie a atteint 1,427km. Cette bûche au chocolat d'un diamètre de 8cm a nécessité 50 000 œufs, 1500kg de beurre et 750kg de sucre.

8. Décoration: on veut du kitsch!

La génoise est cuite, fourrée et roulée, vous n'avez plus qu'à la décorer. Là encore, c'est une question de goût. Vous pouvez opter pour un glaçage au chocolat fondu, mais traditionnellement, on enrobe la génoise de crème au beurre. Pour créer les rainures rappelant l'écorce du bois, utilisez une fourchette. Astuce: ajoutez un peu de chocolat fondu au pinceau pour donner du relief à votre bûche. Et comme on est en hiver, saupoudrez-la de sucre glace! Ensuite, tout est permis: feuilles de houx ou champignons en sucre, figurines de Noël à piquer dans la bûche, perles, bonbons, décorations en chocolat… Qui, du sapin de Noël ou de la bûche, sera le plus bling-bling?

Vous voulez colorer votre crème au beurre? Lisez notre astuce avant de vous lancer.

Achetées ou faites main: les décorations sont un must.

Achetées ou faites main: les décorations sont un must.

9. Le beurre suisse, star de la bûche

Pour faire une bonne bûche, il faut de bons ingrédients. Et pour la crème au beurre, du bon beurre suisse: ce produit naturel et équilibré contient des acides gras essentiels dont l'organisme a besoin au quotidien. C'est aussi une précieuse source de vitamines A, D et E. En raison de son procédé de fabrication, le beurre ne contient plus qu'une petite quantité de lactose. Enfin, c'est un aliment disponible toute l'année et produit localement.

Nos produits laitiers

7 choses à savoir sur le beurre suisse

10. Instant culture

"Tu pourrais faire une bûche riz au lait, huîtres et pistache, c'est design ça, non?" C'est la provocation lancée par Charlotte Gainsbourg à Emmanuelle Béart, sa sœur dans "La Bûche". Entre préparatifs et secrets de famille, ce film de 1999 signé Danièle Thompson met en scène trois sœurs durant les jours précédant Noël. Le choix de la bûche est le premier sujet d'achoppement entre ces femmes, forcées de réveillonner ensemble malgré des personnalités très différentes. Nous n'allons pas vous spoiler le reste de l'histoire. Mais si vous ne la connaissez pas, vous verrez: comme dans tout bon film de Noël, la magie des fêtes fait des merveilles.

11. Et si on n'aime pas la bûche?

Vous n'êtes pas fan de bûche, ou avez envie de changement cette année? Mousse au chocolat blanc, parfait glacé au Grand Marnier, tiramisu: les idées de desserts festifs ne manquent pas! Pour voyager sans quitter sa cuisine, on peut aussi s'inspirer des autres cultures. Au Tessin comme en Italie, le soir de Noël, on partage un beau panettone recouvert de sucre glace. Côté Suisse alémanique et côté Allemagne, un stollen trône sur toutes les tables. Habituellement fourrée au massepain, cette pâtisserie existe en différentes variantes, à l'instar du stollen au séré et aux pépites de chocolat. Les Australien·nes, pour leur part, aiment savourer une pavlova: une grande meringue couverte de crème fouettée et de fruits de saison.