Sportswitch

Deux sportif·ives, deux vies, un jour, un échange: le projet Sportswitch permet à deux sportif·ives professionnels suisses d'échanger leurs rôles durant un jour. Y parviendront-ils? Réponse en images.

À vos marques, prêts… échangez!

Comment s'en sort le lutteur Remo Käse à la course de haies? La gardienne de but Gaëlle Thalmann réussira-t-elle l'entraînement de boxe suivi par Volkan Özdemir? Sportswitch permet à deux sportif·ives suisses de haut niveau de passer une journée dans la peau de l'autre et d'échanger leurs plans d'entraînement et d'alimentation. Nous les avons suivis durant cette journée. Ils répondent aussi à nos questions concernant l'entraînement, la récupération, l'alimentation, leur plat préféré, et donnent des conseils aux sportifs amateurs.

Gaëlle & Volkan

Gaëlle Thalmann & Volkan Özdemir échangent leurs rôles | Sportswitch | Swissmilk (2021)

Gaëlle Thalmann

  • Date de naissance: 18 janvier 1986
  • Discipline: football
  • Palmarès: championne d'Allemagne, d'Italie et de Suisse, deux fois championne de la Supercoupe d'Italie, participation au Mondial 2015 et à l'Euro 2017 et cinq participations à la Ligue des Champions de l'UEFA, dont deux fois quart-de-finaliste
6

questions à Gaëlle Thalmann

  1. Comment t'entraînes-tu?

    Je donne tout à chaque fois. Je commence mon entraînement par des exercices axés sur la mobilité et les avant-bras. Puis, j'effectue un échauffement spécifique et des exercices devant le but. Outre la technique et la tactique, la puissance et l'explosivité sont deux aspects importants de l'entraînement. Avant un match décisif, je fais des exercices de respiration et de visualisation aux vestiaires.

  2. Comment récupères-tu?

    Pour récupérer après un entraînement ou une compétition, je fais si possible un bain de glace, suivi par des messages et je mets un pantalon de compression. Le sommeil et l'alimentation sont aussi très importants.

  3. Que manges-tu?

    J'essaie de varier les repas et de donner à mon corps tout ce dont il a besoin pour faire du sport à haut niveau. Pour cela, il faut des protéines pour le développement musculaire: j'aime le poisson et je consomme de la viande et des produits laitiers.

  4. Ton plat préféré?

    Les lasagnes de ma grand-mère. Je m'autorise à en manger de temps en temps.

    Nous n'avons pas la recette de sa grand-mère, mais nous proposons aussi de savoureuses lasagnes.

  5. Comment concilies-tu le sport et le travail?

    Il faut de la volonté, du plaisir dans ce qu'on fait et une bonne organisation. Avoir une bonne relation avec la hiérarchie aide aussi. J'essaie toujours de vivre l'instant présent. Quand je travaille, je ne pense pas au sport et inversement.

  6. As-tu des conseils pour les sportifs amateurs?

    Aimer le sport qu'on pratique, prendre du plaisir et croire en soi. Ainsi, on peut aussi s'imposer dans des sports "typiquement masculins". Travailler durement et s'entraîner. Ma devise: les obstacles forgent le caractère.

Volkan Özdemir

  • Date de naissance: 19 septembre 1989
  • Discipline: Mixed Martial Arts (MMA)
  • Palmarès: 8e place au classement UFC dans la catégorie poids mi-lourd (84 à 93 kg)
6

questions à Volkan Özdemir

  1. Comment t'entraînes-tu?

    Je fais deux séries de deux heures par jour. Avant une compétition, je fais toujours un camp d'entraînement de 6 à 8 semaines.

  2. Comment récupères-tu après un combat?

    Je prends une semaine de pause pour guérir mes blessures et récupérer mentalement.

  3. Pourquoi avoir choisi le combat MMA?

    Le combat MMA stimule non seulement le corps mais aussi l'esprit, et ça me rend heureux.

  4. Que manges-tu?

    J'ai une alimentation saine et j'adapte les portions en fonction des phases d'entraînement. Durant les phrases de récupération, je mange des aliments riches en glucides et en protéines. Surtout les protéines d'origine animale apportées par les produits laitiers, la viande et le poisson.

  5. Ton plat préféré?

    La pizza.

    Voici de succulentes recettes de pizza que Volkan pourrait aimer.

  6. Que conseilles-tu aux débutant·es en combat MMA?

    Si on souhaite essayer le combat MMA, il faut tester différents clubs et trouver celui où on se sent le mieux. Il faut toujours se préparer mentalement en fonction de son adversaire: visualiser un combat est très important. Il faut observer son adversaire en amont et étudier ses techniques de combat. Compter sur ses atouts, se forger et se motiver. Établir des objectifs et se battre pour les atteindre. Il faut s'entraîner durement, mais surtout intelligemment. En d'autres termes, il faut toujours surveiller son état de fatigue et écouter son corps.

Jessica & Pat

Pat Burgener & Jessica Gismondi échangent leurs rôles | Sportswitch | Swissmilk (2021)

Jessica Gismondi

  • Date de naissance: 25 mai 1993
  • Discipline: bodybuilding
  • Palmarès: championne suisse de bodybuilding à quatre reprises et championne d'Europe dans la catégorie "bikini-fitness"
5

questions à Jessica Gismondi

  1. Que fais-tu pour rester en forme?

    Je m'entraîne chaque jour. Je n'ai pas d'heure précise. Je le fais quand je me sens en forme. Je pratique la méthode split (split training) en salle. Avant une compétition, je fais tous les jours une séance de musculation ciblée de 1-1,5 heure et une heure de cardio. Pour m'amuser, je fais aussi du football, du golf (deux fois par semaine), du squash ou du tennis avec mon frère et je fais de la grimpe toutes les deux semaines.

  2. Comment récupères-tu?

    Je me fais masser tous les deux jours, je vais souvent dans un centre de bien-être et je dors dix à douze heures par nuit. Pour une récupération optimale, je veille à une alimentation axée sur les protéines.

  3. Que manges-tu?

    Je mange volontiers de tout. C'est quasiment "cheatday" tous les jours: chaque matin, je prends un chai latte et un escargot à la cannelle. À midi, je mange ce qui me fait envie, comme un plat de pâtes avec des légumes. En général, j'ai une alimentation équilibrée et riche en protéines. Après l'entraînement, je prends un milkshake à la whey protein ou un milkshake classique. Le lait, les œufs brouillés et le fromage (à pâte molle ou dure) me conviennent toujours.

    Milkshake de récupération à la vanille: la recette se trouve ici.

  4. Ton plat préféré?

    Un plat avec de la viande, des légumes et du fromage ou du riz au poulet accompagné d'une sauce aigre-douce.

    Recette du riz one pot au poulet

    Recette de l'émincé de poulet au miel et légumes

  5. Un conseil pour les sportifs amateurs?

    Le sport m'apporte énormément. Il faut s'ouvrir à la nouveauté et se lancer. Avoir un but m'aide à aller m'entraîner régulièrement. Mon conseil est de se fixer un objectif dès le début. Si on veut développer ses muscles, un entraînement musculaire ciblé et une bonne alimentation riche en protéines sont essentiels.

Pat Burgener

  • Date de naissance: 1er juin 1994
  • Discipline: snowboard
  • Palmarès: 5e place aux Jeux olympiques 2018, médaille de bronze au championnat du monde de snowboard 2019, champion suisse à plusieurs reprises
5

questions à Pat Burgener

  1. Quels sports pratiques-tu?

    Le snowboard, le surf, le foiling, le trampoline, le golf, le skate, le vélo, la capoeira. J'ai beaucoup d'énergie et je prends du plaisir dans tous ces sports.

  2. D'où vient toute cette énergie?

    De l'alimentation! Tu es ce que tu manges. Il est capital de manger les bonnes quantités chaque jour.

  3. À quoi veilles-tu dans ton alimentation?

    Pour des raisons éthiques, je suis végétarien. Je veille à une alimentation équilibrée axée sur les protéines parce que je fais beaucoup de sport. Pour moi, la santé est très importante et je ne veux pas tomber malade. Je me suis rendu compte que l'alimentation et la santé vont de pair. C'est pourquoi, je prête attention à ce que je mange, car c'est le meilleur moyen de rester en forme à long terme.

  4. Ton plat préféré?

    Le riz au curry avec du fromage grillé. À midi, je mange très souvent un buddha bowl avec du cottage cheese.

  5. Comment récupères-tu?

    Après l'entraînement, je mange quelque chose de riche en protéines. Le repos et le sommeil sont très importants, en particulier durant les phases d'entraînement ou de compétition. De plus, je médite aussi pour garder un équilibre.

Ditaji & Remo

Remo Käser & Ditaji Kambundji échangent leurs rôles | Sportswitch | Swissmilk (2021)

Ditaji Kambundji

  • Date de naissance: 20 mai 2002
  • Discipline: course de haies (100 m)
  • Palmarès: participante aux Jeux olympiques d'été 2020, championne d'Europe U20, championne suisse, record suisse U20
6

questions à Ditaji Kambundji

  1. À quoi ressemble ton plan d'entraînement?

    Se lever, manger, aller en cours puis à la physiothérapie, s'entraîner, manger, se détendre. Le samedi, je m'entraîne le plus souvent avec ma sœur.

  2. Qu'est-ce qui te fascine dans la course de haies?

    Le fait de vaincre dix obstacles pour atteindre l'arrivée.

  3. Comment te prépares-tu mentalement pour les affronter?

    Ma plus grande motivation, c'est la satisfaction. J'essaie toujours de me concentrer sur le plaisir de courir et l'arrivée. Le sport procure un maximum de plaisir quand on a un objectif en tête.

  4. Que manges-tu lors des compétitions?

    Dans tous les cas, un plat léger mais je ne suis pas trop stricte. Je mange ce dont j'ai envie, tout en veillant à mon apport en protéines. Je prends par exemple un muesli avec un yogourt nature, une salade avec du cottage cheese ou un plat avec du quinoa et du fromage.

  5. Un conseil pour récupérer après le sport?

    Un bon repas équilibré et un sommeil reposant. Cela aide beaucoup pour le développement musculaire. L'équilibre mental est tout aussi important: j'adore sortir avec mes copines ou mes sœurs et passer des soirées sympa.

  6. Ton plat préféré?

    Les lasagnes, les burgers et les sushis.

    Découvrez notre délicieuse recette de burgers de quinoa et de haricots rouges.

Remo Käser

  • Date de naissance: 19 novembre 1996
  • Discipline: lutte
  • Palmarès: 45 couronnes, dont une couronne fédérale (3e place à la fête fédérale de lutte suisse et des jeux alpestres en 2016), lauréat de la distinction "Révélation de l'année 2016", lutteur espoir 2014. Remo fait aussi partie des lutteurs les plus suivis sur les réseaux sociaux.
7

questions à Remo Käser

  1. À quoi ressemble ton entraînement?

    Je m'entraîne surtout après le travail, à 17h. Durant la phase de compétition, la force maximale est importante: l'entraînement commence à 8h30, il est axé sur la musculation et la forme et dure trois heures maximum, ensuite c'est le dîner et la sieste. L'après-midi, j'ai un entraînement à la lutte de deux heures et demie.

  2. Pourquoi as-tu choisi la lutte?

    La lutte coule dans mes veines. Mon père, Adrian Käser, a été le plus jeune roi de la lutte en Suisse. Il a obtenu le titre à 18 ans. J'ai suivi son exemple et j'ai été couronné à l'âge de 15 ans.

  3. Comment développes-tu tes muscles?

    Par la musculation. Je travaille peu avec des appareils et je fais peu de répétitions, mais avec beaucoup de poids. Je préfère m'entraîner avec les haltères. Je veille aussi à avoir une bonne alimentation riche en protéines, en mangeant des produits laitiers et du poulet par exemple.

  4. Dois-tu beaucoup manger pour conserver ton poids?

    Je ne mange pas autant que ce qu'on pense. Je maintiens mon poids avec des milkshakes, du poisson, du riz, des pâtes, des céréales complètes et des produits laitiers. Je prends parfois un shake de whey (protéines de petit-lait). J'adore le lait nature, le fromage et les yogourts. En principe, je veille à avoir une alimentation saine et équilibrée pour être au maximum de mes capacités à l'entraînement. Le matin, je bois un lait chocolaté froid. À midi, j'ai un repas plus consistant et après l'entraînement, un plat léger.

  5. Comment récupères-tu?

    Après l'entraînement, je consomme quelque chose de riche en protéines et en glucides parce que les muscles ont besoin de nutriments. Ensuite, je fais des étirements, je bois un shake de whey avec du lait et je vais parfois me faire masser. Je programme assez de temps en famille et, surtout, je dors suffisamment. Je me couche à 22h au plus tard et je me lève à 6h06.

  6. Ton plat préféré?

    Escalopes à la crème avec des pâtes

    Nous n'avons pas la recette du plat préféré de Remo. À la place, voici une exquise recette d'escalopes avec une sauce aux champignons de Paris.

  7. Un conseil pour les sportifs amateurs?

    Quand on pratique un sport avec passion, le succès vient naturellement.