ch sign

In­to­lé­rance au lactoseLa digestion du sucre de lait

Si l'intolérance au lactose n'est pas à prendre à la légère, elle n'affecte pas au même degré les individus concernés. Des solutions existent pour se nourrir sans renoncer au lait ni aux produits laitiers.

Qu’est-ce que l’in­to­lé­rance au lactose?

L’intolérance au lactose n’implique pas forcément de faire une croix sur le lait.

Le sucre contenu dans le lait est appelé lactose. Pour environ 17% de la population suisse, ce sucre de lait est difficile à digérer. Ainsi, la consommation de produits laitiers peut entraîner l’apparition de symptômes (maux d’estomac, ballonnements, diarrhée) plus ou moins aigus selon les individus. Le seuil de tolérance au lactose varie en effet d’une personne à l’autre.

L’in­to­lé­rance au lactose n’est pas une allergie!

L’intolérance au lactose ne doit pas être confondue avec l’allergie aux protéines du lait de vache. Une partie des protéines de ce dernier provoquent en effet une réaction allergique chez certaines personnes. L’intolérance au lactose, quant à elle, signifie que le sucre de lait ne peut être digéré normalement par l’individu car la lactase, enzyme permettant l’assimilation du lactose par l’organisme, est présente en trop faible quantité dans l’intestin grêle.

Peut-on quand même manger équi­li­bré?

Le lait et les produits laitiers apportent des nutriments essentiels à l’organisme et font partie des denrées de base indispensables à une alimentation équilibrée. Les individus souffrant d’intolérance au lactose doivent-ils alors renoncer à ces précieuses sources de nutriments? Certainement pas. Ils peuvent se tourner vers les produits laitiers contenant peu de lactose, voire pas du tout selon leur seuil de tolérance.

Vous avez des ques­tions?

Regula Thut Borner

Diététicienne dipl. ES
Téléphone 031 359 57 58
nutrition@swissmilk.ch

Susann Wit­ten­berg

BSc en nutrition
Téléphone 031 359 57 57
nutrition@swissmilk.ch

Recommander
Imprimer